Numericable, Bouygues et Vivendi rappelés à l’ordre par l’Autorité des Marchés Financiers

Numericable, Bouygues et Vivendi rappelés à l’ordre par l’Autorité des Marchés Financiers

Vendredi après la clôture de la bourse, l’Autorité des Marchés Financiers est montée au créneau pour rappeler les trois parties concernées par la vente de SFR.

L’Autorité des Marché Financiers a ainsi demandé "à plusieurs reprises" à ces acteurs "la communication d’éléments d’informations supplémentaires" sur les "offres en présence" et regrette de n’avoir obtenu que "des réponses partielles."

Elle rappelle ainsi "Altice, Numericable, Bouygues et Vivendi" à leur "obligation de fournir au marché une information exacte précise et sincère."

A défaut de réaction de la part des acteurs concernés, l’AMF menace les opérateurs "de sanctions en cas de non-respect de la réglementation boursière."

Pour Gerard Rameix, président de l’AMF "la compétition d’offres à un impact sur cinq sociétés cotées" et souhaite donc "que le marché ait une information complète et précise."

Suite à ces déclarations, Bouygues a de nouveau été le premier à réagir, une bonne occasion pour l’opérateur de tacler son rival : "nous ne comprenons pas très bien ce rappel à l’ordre" […] car nous avons communiqué le contenu de nos offres contrairement à Numericable".

De leur côté, Vivendi et Numericable ont refusé de commenter les menaces de l’AMF.

Source : Nouvel Obs