Top4G : la carte des débits 4G Free Mobile dans les 10 plus grandes villes de France

Top4G : la carte des débits 4G Free Mobile dans les 10 plus grandes villes de France
Avec la nouvelle mise à jour de notre partenaire Sensorly publiée ce matin , les données concernant la couverture et les débits accessibles dans certaines villes sont plus précises.
 
Si jusqu’ici vous aviez accès aux taux de connexion en très haut débit mobile des 17 plus grandes villes de France, désormais, les données de toutes les villes sont accessible, par rue et par quartier. 
 
Univers Freebox vous proposera de les découvrir sous toutes les coutures chaque semaine et en détails. Vous y retrouverez des comparatifs de carte de débits entre tous les opérateurs, nous décortiquerons la couverture de chaque ville et vous découvrirez bientôt le top 50 des villes connectés en 4G.
 
Aujourd’hui ce sont les cartes des débits des 10 plus grandes villes de France qu’Univers Freebox vous propose d’observer.
 
Paris Intramuros : 
 
La capitale de la France affiche 64 % de connexion en 4G Free Mobile supérieur à 30 Mbits. Seuls 9 % des connexions sont inférieures à 10 Mbits. Quelques zones rouges, viennent entacher les zones vertes qui couvrent une bonne partie de Paris. Dans la ville ou il est le plus difficile de poser de nouvelles antennes, Free Mobile s’en tire avec un score honorable.
 
 
Marseille : 
 
Marseille affiche une couverture et des débits relativement homogènes avec 67 % de connexions supérieures à 30 Mbits. En taux de connexion, la cité phocéenne remporte le duel Paris-Marseille avec seulement 6 % des connexions inférieures à 10 Mbits. Le 5 ème arrondissement reste le coin pauvre de Marseille restant souvent en dessous des 30 Mbits.
 
 
Lyon : 
 
La couverture Lyonnaise est plus compliquée avec de grosses difficultés dans le 3 eme et 4 eme arrondissement, lanterne rouge de la 4G dans la métropôle Lyonnaise. Les alentours de l’université Lyon 1, les portes de Villeurbanne et le quai Jean Moulin sont en revanche bien mieux couverts et affiche de bien plus nombreuses zones vertes, supérieure à 30 Mbits. Sur l’ensemble de la ville intra-muros, Free Mobile n’affiche que 24 % de ses tests de débits supérieurs à 30 Mbits.
 
 
 
Toulouse :
 
La ville rose a tout juste la moyenne avec 51 % de ses connexions supérieures à 30 Mbits. Le coeur de ville est plutôt bien couvert affichant des débits supérieurs à 30 Mbits du Zenith à Ponts-Jumeaux, en passant par le Capitole. la situation se dégrade en revanche à l’est de la ville une fois l’université Toulouse Pres dépassée.
 
 
Nice : 
 
C’est bien vert sur la Côte d’Azur, seuls 2 % des connexions relevées sont inférieures à 10 Mbits. En revanche avec 74 % de connexion supérieures à 30 Mbits, Nice fait partie des meilleurs élève pour la couverture Free Mobile.
 
 
 
Nantes : 
 
De nombreuses zones méritent encore d’être testés avec l’application Sensorly. C’est le cas autour de la rue Paul Bellamy ou autour de la rue Félibien. En revanche autour de l’Hotel Dieu, du Parc de Procé et de la rue Général Buat, les signes de couverture Free Mobile à Nantes sont encourageants avec 68 % de connexions supérieurs à 30 Mbits.
 
 
Strasbourg :
 
La couverture 4G Free Mobile à Strasbourg est loin d’être au top, c’est le moins qu’on puisse dire. En comparaison avec d’autres villes, ce sont les points verts qui se font rare au profit de nombreuses zones inférieures à 10 Mbits (rouge). Aux alentour de de l’esplanade,il vous faudra bien chercher pour trouver une bonne connexion. Sur l’ensemble de la ville, Strasbourg n’affiche que 18 % de ses connexions supérieures à 30 Mbits. 
 
 
Montpellier :
 
S’il reste de nombreuses zones à tester, le moral des connectés dans le fief de Free Mobile à tout pour être au beau fixe, la majorité des tests effectués via l’application Sensorly placent la ville dans le haut du panier avec 754 ù de connexions supérieures à 30 Mbits. Les 7 % de décus qui n’ont pas accès à un débit supérieur à 10 mbits se situent majoritairement du coté de la rue de la Vieile Poste, à l’est de la ville. 
 
 
Bordeaux :
 
A Bordeaux, les rives de la Gironde, du Boulevard des Freres au Musée du Vin et Du Négoce, tous les indicateurs sont au vert. La situation est plus compliquée tout le long du Boulevard du Président Wilson au Boulevard Antoine Gautier et leurs alentours. Quant au coeur de ville la situation est presque aléatoire, capable du meilleur comme du pire. 37 % des connexions relevés par Sensorly sont supérieures à 30 Mbits.
 
 
Lille : 
 
Pour la 10 ème ville de France en population intra-muros, du Vieux-Lille, aux Beaux-Arts jusqu’à la rue Javary, c’est le vert qui domine. Les débits Free Mobile rélevés sur l’application Sensorly révèle une proportion de connexion en très haut débit mobile de 62 %. En revanche, il n’y a que peu de chance de passer les 10 Mbits rue de la Bassée et de l’autre côté de la ville entre la rue de Lannoy et la rue Eugène Jacquet.