SFR-Numericable serait incapable de rembourser sa dette si Free continue de casser les prix

SFR-Numericable serait incapable de rembourser sa dette si Free continue de casser les prix
 
Alors que le cabinet Sextant estime que le rachat de SFR par Bouygues menace 1600 à 3000 suppression d’emploi, l’herbe n’est pas plus verte dans le scénario où c’est Numericable qui s’offre SFR. 
 
Bien au contraire, si aucune estimation concernant les emplois menacés dans un rapprochement SFR-Numericable n’est donné par le cabinet d’étude, ce rapport remet en cause la capacité d’Altice-Numéricable à se relever après s’être endetté pour racheter SFR.
 
La cabinet met en doute la capacité de SFR-Numericable de "pouvoir faire face à ses échéances de remboursement" le tout "sans avoir à recourir à de nouveaux plans de restructuration."
 
Pour le cabinet Sextant, "rien n’est moins sur compte tenu de l’incertitude qui pèse sur l’avenir du marché des télécoms." Pour eux la pression de la dette "ne sera tenable que si l’intégralité des synergies sont réalisées et que le marché n’opère pas de nouvelle rupture tarifaire." Si Free poursuit ses offensives tarifaires notamment sur le mobile
 
Autrement dit, Numericable pourra passer le cap du rachat de SFR que si Free Mobile reste sage le temps que Numericable puisse être en mesure de rembourser sa dette. Quand aux synergies crées par la fusion des entités Numericable-SFR, le cabinet les estime "très ambitieuse." 
 
Ils s’interrogent donc également sur les "conséquences sociales du projet." Des emplois et la survie de la nouvelle entité serait donc cette fois en jeu.
 
Source : La Tribune