Virgin Mobile pourrait à son tour être vendu

La concentration dans les télécoms n’est pas limitée à la fusion de SFR avec Bouygues Télécom ou Numericable. Selon Le Figaro, Virgin Mobile, le plus important MVNO français avec 1,7 millions de clients, chercherait lui aussi à se vendre voire à se marier avec un autre opérateur virtuel ou encore à être mis en bourse.
 
Toujours selon Le Figaro, des discussions avaient même été engagées avec SFR, mais elles auraient butées sur le prix de vente et ont définitivement été arrêtées depuis la mise en vente de SFR. Quelles que soient les solutions envisagées par les propriétaires britanniques de Virgin Mobile (Carphone Warehouse, avec 46 % du capital et Virgin Group avec 46% également), les différentes discussions sont en suspens le temps que Vivendi ait signé avec un repreneur pour SFR.
 
Suivant le nom de ce repreneur, le paysage des MVNO pourrait être modifié. En effet, si Bouygues sort gagnant, et que Free reprenait son réseau, il ne resterait plus que 3 réseaux qui pourraient accueillir les MVNO, dont celui de Free Mobile qui pour le moment n’en accueille aucun. «Il faudra sans doute des incitations fortes pour convaincre le groupe de Xavier Niel à ouvrir son réseau à des MVNO», analyse un expert du secteur. Pour autant, on peut comprendre aisément que si Free Mobile n’accueille actuellement aucun MVNO, c’est surtout par ce que son réseau propre est incomplet et que les choses pourraient être différentes dès lors qu’il aura racheté celui de Bouygues Télécom.
 
Un autre élément pourrait par contre jouer en faveur de Virgin Mobile, et même de Free, dans cette fusion entre SFR et Bouygues ou Numéricable : un familier du secteur cité par Le Figaro note que «les récents exemples européens ont démontré que les opérateurs qui fusionnent perdent entre 30 et 50 % de leurs clients» 
 
Source : Le Figaro