L’UFC-Que Choisir assigne en justice Facebook, Twitter et Google et appelle à la mobilisation des internautes

L’UFC-Que Choisir assigne en justice Facebook, Twitter et Google et appelle à la mobilisation des internautes

 
L’UFC-Que Choisir annonce ce matin qu’elle assigne les trois principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google) en justice devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, estimant qu’ils s’entêtent à maintenir des clauses que l’association juge abusives ou illicites. Plus généralement, appelle les consommateurs à la mobilisation pour qu’ils gardent la main sur leurs données.
 
L’association de consommateurs explique que les conditions sont toujours aussi inaccessibles, illisibles, remplies de liens hypertextes – entre 40 et 100 liens hypertextes – renvoyant parfois à des pages en langue anglaise. Pire, les réseaux persistent à s’autoriser très largement la collecte, la modification, la conservation et l’exploitation des données des utilisateurs et même de leur entourage (« amis », « followers », « +1 », etc.)… Ils s’octroient toujours, sans l’accord particulier des utilisateurs, une licence mondiale, illimitée et sans rémunération, d’exploitation et de communication des données à des partenaires économiques. 
 
« Non seulement vous êtes l’objet de publicité ciblée mais en outre vos données peuvent faire l’objet d’une exploitation commerciale (publicité, ouvrages, etc.) sans votre accord exprès et sans le moindre centime. Si les réseaux sont particulièrement gourmands en termes de données, ils se mettent néanmoins au régime sec dès qu’il s’agit de responsabilité puisqu’ils s’exonèrent de toute responsabilité quant à la qualité du service, fourni « en l’état », et à l’intégrité des données et contenus. Qu’importe que le site «plante», soit attaqué ou piraté » dénonce l’UFC-Que Choisir, qui demande au juge français d’ordonner la suppression ou la modification de la myriade de clauses litigieuses imposées par ces sociétés (pas moins de 180 pour l’une d’entre elles !).
 

 

 
Mobiliser les utilisateurs des réseaux sociaux
 
Au-delà de son action judiciaire contre les réseaux sociaux, l’UFC-Que Choisir relance, notamment à l’appui de deux jeux vidéo-flash, sa campagne de mobilisation des consommateurs autour des données personnelles en les invitant :
 
– A signer en nombre sa pétition «je garde la main sur mes données» pour presser Bruxelles de légiférer,
 
-A utiliser les didacticiels mis à leur disposition sur quechoisir.org pour sécuriser leur profil sur les trois réseaux sociaux, activer les options anti-traçage de leur ordinateur ou encore effacer des données à distance sur les terminaux mobiles.