Le World Wide Web fête ses 25 ans

Il y a 25 ans naissait ce qui est probablement aujourd’hui l’une des plus belles inventions humaines : internet. Le 25 mars 1989, dans le bâtiment 31 du CERN à la frontière franco-suisse, l’informaticien anglais Tim Berners-Lee proposait une idée perçue comme "vague mais intéressante" par ses collègues : créer un système hypertexte distribué sur un réseau informatique pour partager des informations au sein du laboratoire. Le concept est formalisé dans un article le 12 mars 1989, aujourd’hui considéré comme l’acte de naissance du World Wide Web.

Autant éviter les méprises tout de suite, le World Wide Web n’est pas Internet ; le "www" est une application d’internet, au même titre que le courrier électronique, la messagerie instantanée ou le peer-2-peer. Internet en lui-même est beaucoup plus vieux, le premier texte évoquant la communication de paquets date de 1961. La première connexion longue distance date de 1965, entre le Massachusetts et la Californie, puis apparait en 1972 le premier réseau à transferts de paquets : ARPANET. Le World Wide Web débarque moins d’une vingtaine d’années plus tard et commence à prendre la forme qu’on lui connait aujourd’hui : un système permettant d’aller de pages en pages sur un réseau, via des hyperliens, depuis un navigateur. Robert Cailliau rejoint son collègue Tim Berners-Lee afin de poursuivre le développement du projet. Marc Weber, créateur et conservateur du programme sur l’histoire de l’Internet au Musée d’histoire informatique de Mountain View en Californie, se rappelle en effet des débuts peu enthousiastes : "Tim Berners-Lee a sorti de nulle part, sans qu’on ne lui ait rien demandé, tout ce système de gestion de documents" et au départ ses collègues l’ont "complètement ignoré" explique l’historien à l’AFP. Tim réussira par la suite à convaincre le CERN d’utiliser le système après en avoir démontré son utilité en compilant un annuaire du laboratoire dans un index en ligne.

"Je n’ai fait que prendre le principe d’hypertexte et le relier au principe du TCP et du DNS et alors – boum ! ce fut le World Wide Web !" Expliquera par la suite Tim Berners-Lee. Son invention implantée sur son ordinateur NeXT, à d’abord pour ambition de faciliter la communication entre les physiciens du CERN. Outre le principe de partage d’information, Berners-Lee souhaite connecter chaque membre du laboratoire, faisait du World Wide Web une forme de réseau social.

 

Le tout premier navigateur World Wide Web

Après Cailliau, quelques membres du CERN rejoignent aussi l’aventure et finissent par donner vie à l’idée de départ. En 1990 les trois technologies principales du Web sont là : les adresses web (URL), l’Hypertext Transfer Protocol (HTTP), et l’Hypertext Markup Language (HTML). Pour faciliter le travail, les scientifiques développent aussi les premier navigateur web, éditeur web et serveur HTTP. Le premier site permettait d’avoir des informations sur la création de serveurs et autres tutoriels pour débutants.

L’invention est mise à disposition des universitaires et scientifiques dans un premier temps, puis dans certains milieux professionnels. Le 30 janvier 1993, le CERN publie une déclaration autorisant son accès gratuit, puis le 30 avril suivant, le Web devient totalement libre d’accès.

20 ans plus tard, 2,2 milliards de la population mondiale y a accès, 205 millions de serveurs sont connectés, Justin Bieber fait 1 milliard de vues sur YouTube, et 4 % des sites sont dédiés à la pornographie.

 

 Crédit photo : DeviantART