Fusion SFR-Bouygues : les MVNO craignent pour leur avenir

Fusion SFR-Bouygues : les MVNO craignent pour leur avenir
 
Ils sont 10 représentés au sein d’Alternative Mobile, une association qui défend les intérêts des opérateurs virtuels ou MVNO comme Virgin Mobile, NRJ Mobile, Auchan Télécom…
 
Alors que le dossier du rachat de SFR s’est accéléré, l’association Alternative Mobile pousse un cri "d’alerte aux MVNO."
 
En effet 82 % des minutes revendues par les opérateurs aux opérateurs virtuels proviennent de Bouygues ou SFR. Les deux protagonistes étant en négociation en vue d’un mariage, les MVNO, par l’intermédiaire de Léonidas Kalogeropoulos, délégué général d’Alternative Mobile, craignent eux aussi "une remontée des prix".
 
Mais cette fois c’est sur le marché de gros, ces minutes et cette data achetées par les opérateurs virtuels aux opérateurs de réseaux, que ces craintes se font sentir. Concernant ces MVNO, l’Autorité de la Concurrence estime qu’ils jouent "un rôle essentiel dans l’animation du marché". Un rôle remis en cause en cas de fusion de Bouygues et de SFR, les opérateurs virtuels n’auraient plus énormément d’alternatives pour se fournir en minutes voire pire encore "ils redoutent une éviction."
 
En théorie Free devrait les accueillir également, mais ce dernier, déjà en partie en itinérance sur le réseau Orange, n’est pas très attractif. D’autant que ses offres de gros sont plus chères que l’offre qu’il revend à ses clients. Depuis 2012, une procédure est déjà engagée auprès de l’ARCEP.
 
Alternative Mobile estime ainsi que les différents contrats préparées en ce moment devrait être "une occasion pour les régulateurs de corriger le tir." En echange de la récupération des antennes de Bouygues, Free pourrait donc devoir prendre de nouveaux engagements sur l’accueil des MVNO sur son réseau.
 
Source : L’Opinion