Déclaration de guerre dans l’Internet fixe : l’annonce de Martin Bouygues a pris de court les équipes de Bouygues Télécom

Déclaration de guerre dans l’Internet fixe : l’annonce de Martin Bouygues a pris de court les équipes de Bouygues Télécom
 
Le 19 décembre dernier, Martin Bouygues déclarait la guerre à Xavier Niel dans l’Internet fixe.  «Dans l’Internet fixe, la fête est finie. Bouygues Telecom va offrir une vraie rupture en 2014, avec des technologies et des services innovants. Nous allons faire faire 150 euros d’économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois. Qui dit mieux ? Que Xavier Niel fasse la même chose s’il en est capable !» avait indiqué le patron du groupe Bouygues.
 
Quelques jours plus tard, Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Télécom indiquait que « quand on a une offre, normalement on ne l’annonce pas très longtemps à l’avance, Martin a déjà donné beaucoup d’informations » et de préciser que l’offre sera lancée dans les prochains mois, « dans le premier semestre »
 
Aujourd’hui, dans les colonnes du magazine Challenges, Olivier Roussat explique que «la priorité numéro un cette année est de concrétiser les annonces de Martin ». Mais selon le magazine, l’annonce de Martin Bouygues « a pris de court les équipes de Bouygues Telecom ». Le patron du groupe Bouygues se sera-t-il avancé trop rapidement ?
 
Cette annonce laisse en tous cas sceptiques ses concurrents. Ainsi, Stéphane Richard a glissé, lors de la séance de vœux de l’ARCEP « si je comprends bien, cela va lui coûter tout le cash qu’il lui reste ». 
 
Challenges s’interroge alors « serait-ce le dernier coup de poker du milliardaire pour reprendre la main dans les télécoms ? » Si s’en est un, il reste donc à savoir si Martin Bouygues bluffe ou s’il a vraiment une carte dans sa manche capable de remettre en cause les positions établies.