Orange fonde Orange CyberDéfense : une réponse aux attaques de la NSA ?

Le piratage d’un câble sous-terrain utilisé par l’opérateur l’a conduit à se positionner sur le marché de la protection des données et de la lutte anti-hackers. Alors qu’Orange s’était déclaré prêt à réagir et se constituer partie civile, si la NSA avait bel et bien piraté le réseau d’Orange, l’opérateur télécom a annoncé hier, avoir racheté la société Atheos, pour devenir "la plus importante société de services européenne dans le marché de la cyberdéfense."
 
Ce rachat conduit l’opérateur à créer une seule entité, issue d’Orange Business Services et d’Athéos, sous le nom d’Orange Cyberdéfense.
 
L’objectif est clair : rassurer les entreprises clientes d’Orange dont les scandales de la NSA et les fuites des données des entreprises, et les failles de sécurité, n’ont jamais été aussi présents dans la tête des acteurs internet. Orange Cyberdéfense présente ainsi deux axes de développement :
  • Le contrôle d’accès et la lutte contre les fuites d’information,
  • La cyberdéfense active : identification avancée des failles et des vulnérabilités, détection et interprétation des signaux faibles d’attaque, gestion des crises et intervention sur site.
Pour Thierry Bonhomme, Directeur Exécutif d’Orange Business Services, la fusion avec Atheos présente certains avantages :
 
" Les services de sécurité sont une priorité stratégique pour Orange Business Services, car c’est un enjeu majeur pour nos clients. Avec cette acquisition, nous sommes désormais le seul acteur à l’échelle européenne capable d’accompagner les entreprises sur toutes les dimensions d’une stratégie de sécurité et de sa mise en œuvre opérationnelle. Nous renforçons ainsi notre promesse de partenaire de confiance de leur transformation digitale."