Le projet de séparation avec SFR validé par le Conseil de Surveillance de Vivendi

 Le Conseil de surveillance de Vivendi, présidé par Jean-René Fourtou a validé à l’unanimité la pertinence du projet de scission du groupe proposé le 11 septembre dernier.

Le groupe annonce ainsi que cette scission permettrait à SFR "d’acquérir une plus grande autonomie stratégique afin de saisir les opportunités d’un marché en mutation, marqué par la multiplication des services et des accès au très haut débit dans un univers où les usages augmentent fortement."
 
Ils ont néanmoins déterminé que ce projet "prendrait la forme d’une distribution d’actions de SFR aux actionnaires de Vivendi au jour de l’opération."
 
Le comité directoire de Vivendi a vu dans ce projet de scission avec SFR une opportunité pour le groupe d’intéresser les investisseurs via "deux véhicules côtés en bourse, bien différenciés et évalués selon les normes propres à leur métier."
 
Ce projet sera entériné une fois qu’il sera passé devant "les instances représentatives du personnel et les autorités réglementaires compétentes". Une fois validé, elle pourrait être inscrite à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale annuelle du groupe, fin juin 2014.
 
Ce projet de scission a également entériné la future gouvernance de ces entités. Vincent Bolloré est le grand gagnant de ce remaniement puisqu’il prendra la présidence de Vivendi. Arnaud de Puyfontaine deviendra Directeur Général des activités médias et contenus du groupe. Jean-Yves Charlier reste PDG de SFR jusqu’à la réalisation du projet de scission.