Les chaînes de télévisions veulent surfer sur la vague de la 4G

Les chaînes de télévisions veulent surfer sur la vague de la 4G
Il est un adage qui dit qu’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre… Alors que les chaînes de télévision pestent contre la décision de vouloir réattribuer la bande 700 Mhz de la TNT à la 4G, ces dernières veulent également croquer une part du gâteau de cette technologie qui fait exploser les usages de la vidéo sur mobile.
 
Pour Olivier Abécassis, directeur général d’e-TF1 : "pour les chaînes, ce débit ultra-rapide est très avantageux. Meilleur, même, que le réseau fixe." Outre un débit de téléchargement nettement plus rapide que la 3G, le responsable de la première chaîne évoque "une qualité vidéo supérieure, meilleure que sur l’écran de télévision."
 
Alors que la technologie LTE est en plein déploiement par les opérateurs, les télévisions misent sur le "second écran" pour gonfler leurs audiences et proposer la meilleure expérience utilisateur. On parle de contrôle du direct sur smartphone, permettant de ne rien rater pour ceux qui rentrent chez eux après le début d’un match ou d’une émission.
 
Les chaînes tissent de nombreux partenariats avec les réseaux sociaux, Twitter et Facebook en chef de file, pour des systèmes d’interaction simultanée à la diffusion et de diffusion de vidéos sponsorisées. On multiplie même les programmes jugés par les internautes, à l’instar de Rising Star bientôt sur M6.
 
Les groupes de télévisions refondent leur plateforme de télévision de rattrapage et de VOD, comme France TV avec Pluzz, M6 avec 6 Play. Canal + a même annoncé vouloir lancer une vingtaine de chaînes sur YouTube pour y diffuser des programmes en clair.
 
D’autres jouent également la carte du TV-commerce. On connaissait le "téléshopping" sur numéro surtaxé, avec la 4G, 6Play lance le TV-commerce. Pendant "Mon incroyable pâtissier", l’utilisation d’un second écran sur 6Play permet au téléspectateur d’acheter les accessoires de pâtisserie vus pendant l’émission.
 
Les chaînes de télévision envisagent donc d’avoir le beurre et l’argent du beurre pour ces chaînes de télévision, reste à savoir ce que va en penser le crémière…au programme redevance TV sur les seconds écrans, taxe sur les appareils connectés, hausse des droits de diffusion en faveur des ayants-droits. Tant de sujets qui reviendraient sur le tapis dès lors que les usages exploseront.
 
Source : L’Express