Un opérateur belge se compare à Free Mobile

Un opérateur belge se compare à Free Mobile
L’exemple de Free fait encore tâche d’huile à l’étranger. Si les offres ne sont que rarement les mêmes, les opérateurs n’hésitent pas à avouer s’être inspirés du modèle de Free. C’est le cas du câblo-opérateur Belge Voo qui vient de se lancer dans le mobile :
 
"Notre offre tatoo est extrêmement forte. Nous l’avons développée à la manière de Free en France" annonce fièrement Nicolas Marchand, vice-président du câblo-opérateur Voo. Il citera également l’offre de son concurrent flamant Telenet qui l’ "inspire. C’est un élément de référence pour nous".
 
Au programme, des offres néanmoins plus chères que les offres françaises : "Toudoo" propose 1 heure d’appel, SMS illimités et 60 Mo de Data pour 12 € par mois pour les clients Voo et 15 euros pour les autres.
 
La deuxième offre propose, "Tatoo", inclue les appels nationaux et SMS illimités, 2 Go d’internet mobile pour 32 euros par mois pour les clients Voo, 50 € par mois pour les autres.
 
Voo se targue d’être 7 € moins cher que l’offre de son concurrent principal Base. Ce dernier a pour avantage néanmoins d’intégrer la 4G sans surcout. Belgacom quant à lui, propose la même offre avec 5 Go de Data et la 4G pour deux fois plus cher. 
 
L’objectif des offres mobile de Voo rappelle les objectifs de Free lors du lancement de ses offres mobiles : Conquérir de nouveaux abonnés à son offre fixe grâce à l’offre mobile et offrir un nouveau service attractif et convergent à ses clients existants. Néanmoins la grosse différence est l’état financier de l’opérateur. Le câblo-opérateur affiche 300 millions d’euros de pertes cumulées depuis 2009, l’opérateur cherche donc à inverser la tendance. Nicolas Marchand estime néanmoins que "chaque abonnement sera rentable.
 
Source : Trends