L’amour au chapitre du numérique : un quart des 18-29 ans rompent par SMS ou internet

 D’après une étude du Pew Institute, drague, rancarts et ruptures se réalisent de plus en plus avec le numérique.

De "la chasse" à "oublie-moi" le numérique, les réseaux sociaux sont des leviers importants dans la construction et les ruptures des vie amoureuses des 18-29 ans.
 
41 % des 18-29 ans ont utilisé les réseaux sociaux pour rechercher des infos sur la cible de leurs désirs. "Googliser" l’être désiré ou celui ou celle qui vous fait du plat est presque un passage essentiel. 18 % des jeunes ont sauté le pas et fait le premier (pas) sur le conseil d’un ami commun et ont démarré une relation en "demandant à être ami".
 
Facebook et Twitter les entremetteurs, ils sont 17% de timides à fixer leur premier rendez-vous via ces réseaux sociaux, contre 57 % à appeler par téléphone. 
 
Une fois la première et seconde base franchie, presque un tiers des jeunes s’affichent sur les réseaux sociaux en changeant leur statut ou en publiant des photos.
 
Mais la rupture aussi est conditionnée par réseaux sociaux. 22% des 18-19 ans rompent par textos mails et discussions instantanées.
 
Une fois la rupture établie, 36 % des 18-29 ans cherchent après une rupture à effacer toute trace de relation sur la toile en bloquant leurs ex, détaguant les photos. Plus de la moitié d’entre eux continuent néanmoins de traquer leur ex sur la toile.