Bip Mobile, un opérateur italien inspiré par Free Mobile

Bip Mobile, un opérateur italien inspiré par Free Mobile

 Fabrizio Bona, actionnaire majoritaire de Bip Mobile, a pour ambition d’exporter le modèle français Free Mobile en Italie. Le patron de Bip a déjà laissé entendre que sa grille tarifaire serait inspirée de Free Mobile. Au programme un forfait appels, SMS et MMS illimités à 19,99 € et autres forfaits "low cost" quand les trois gros acteurs du marché, Telecom Italia, Vodafone et Wind, disposent d’une grille tarifaire alignée à quelques centimes près.
 

 
Bip Mobile, table sur un million de clients d’ici la fin 2013 et cinq millions en 2015. Pour réduire ses coûts, Bip Mobile aurait signé un accord avec H3G Italia pour la partie infrastructure et One Italie, investisseur majoritaire de Bip, pour la distribution de contenus. L’opérateur exporterait ces centres d’appels en Albanie, et tablerait sur une masse salariale de 100 employés maximum. Fabrizio Bona prévoit également un investissement de 100 millions d’euros sur deux ans et une campagne publicitaire agressive. 
 
Devant les ambitions de leur futur concurrent, les trois principaux acteurs du marché ont décidé de faire front commun et de bloquer son entrée sur le marché. Au programme, une forte pression sur les distributeurs ayant signé un accord avec Bip Mobile. 
 
L’opérateur qui devait rentrer sur le marché ce mois-ci c’est donc retourné vers, Agcom, l’autorité de régulation italienne pour faire valoir ses droits. Il a ainsi déposé un dossier pour dénoncer auprès de l’Agcom des "menaces savamment proférées contre les distributeurs et d’entrave au principe de la concurrence." Cette dernière vient d’ouvrir une enquête dont les conclusions seront rendues à la fin de la semaine.
 
La présentation du nouvel entrant "Bip Mobile" aura néanmoins lieu jeudi prochain au grand dam de ses trois concurrents qui n’ont sans doute pas dit leur dernier mot. Le modèle Free Mobile s’exporte donc avec la contestation qui va avec.