La World Wide Web Foundation lance une “Alliance pour un Internet Abordable”

Ce lundi 7 octobre, Tim-Berners-Lee, considére comme le "père du web", toujours président du World Wide Web Consortium annonce aujourd’hui s’être associé avec une trentaine d’organisations et entreprises du numériques pour une "Alliance for an Affordable Internet" (Alliance pour un Internet Abordable).
 
L’objectif de la World Wide Web Foundation est de faire passer le coût de connexion à Internet dans le monde sous la barre des 5% du revenu mensuel moyen par habitant de chaque pays. 
 
Ce projet avait déjà été soutenu et porté par l’ONU, plusieurs Etats et organisations de la société civile. Il vise à créer des marchés de l’Internet Haut débit compétitifs dans les pays émergents.
 
A l’heure actuelle seule 39% de la population mondiale dispose d’un accès à Internet avec des écarts importants entre pays développés et pays émergents (77% contre 31%)
 
L’objectif annoncé est d’amorcer les travaux dans trois ou quatre pays en 2014, une douzaine en 2015 en priorité en Afrique où seulement 16 % des Africains ont accès à la toile :
"C’est une décision consciente, l’Afrique est le continent qui a le plus de pays où l’abordabilité est un problème majeur" a annoncé Sonia Jorge directrice de l’Alliance. L’Asie du Sud-Est et l’Amerique du Sud seront deux autres priorités, avec seulement 32% de connectes.
 
Si la connexion à Internet coûte en moyenne 1,7% du Produit National Brut par Habitant dans les pays développés (0.9% en France), il s’élève à 30,1 % dans les pays en voie de développement (747% et 720% en Gambie et Erythrée).
 
L’objectif est non seulement de faire tomber ce coût sous les 5%, mais également de défendre un "Internet ouvert" sans blocage qui défend la liberté d’expression.
 
Parmi les acteurs impliqués on retrouve Google, Yahoo, Microsoft, Facebook, Cisco. Ces derniers ont d’ores et déjà lancé des actions autour du déploiement de réseaux ou de services. Ces acteurs qui semblent partir d’une démarche humaniste ont tout intérêt à connecter la planète entière pour promouvoir les services pour lesquels ils sont déjà bien positionné, voire leader. Pas étonnant donc que Google soit la plus investie sur le sujet.
 
Source : Le Monde