Jean-Yves Charlier (SFR) : “n’avoir plus que deux réseaux est une possibilité” : Bouygues-SFR et Orange-Free

Jean-Yves Charlier (SFR) : “n’avoir plus que deux réseaux est une possibilité” : Bouygues-SFR et Orange-Free
 
Numericable est mal-aimé dans le secteur de la téléphonie mobile. Alors qu’il cherche à se rapprocher de SFR, le PDG de ce dernier n’envisage pas une seconde de fusionner. Six mois après un premier refus, les nouvelles rumeurs de fusion, n’ont pas porté leurs fruits.
Si les deux groupes préparent à l’heure actuelle leur entrée en bourse, leurs objectifs divergent : 
 
Numericable fort de sa fusion avec Completel cherche à grossir, quand SFR envisage sereinement son indépendance. Les engagements de Vincent Bolloré à rester dans le capital de l’opérateur permettent à SFR de ne pas envisager de fusion pour le moment. Pour Jean-Yves Charlier, PDG de SFR, "Une fusion avec Numericable n’est pas à l’ordre du jour.[…] Si SFR va en Bourse, toutes les options stratégiques seront ouvertes et nous aurons des moyens financiers. […] Nous n’avons pas besoin d’attendre une consolidation de l’industrie pour avancer."
 
Si Numericable est déjà exclu de la course au mariage, des amitiés se lient autour du partage de réseau, laissant Numericable sur le bord de la route. La vision de l’avenir des opérateurs est bipolaire pour le PDG de SFR :
 
"Au bout du compte n’avoir plus que deux réseaux est une possibilité. Notre axe avec Bouygues Telecom est clair. Free est de son côté déjà lié à Orange."
 
Bouygues et SFR ont donc lancé des discussions en vue d’une mutualisation des réseaux et des investissements. Le PDG de SFR attend beaucoup de cet accord "qui permettrait d’économiser plusieurs centaines de millions d’euros d’ici à 2020. Il nous donnera une meilleure couverture qu’aujourd’hui, aussi bonne que celle d’Orange."
 
Source : JDD