SFR et Bouygues Telecom entrent en négociations exclusives pour mutualiser leurs réseaux mobiles

SFR et Bouygues Telecom entrent en négociations exclusives pour mutualiser leurs réseaux mobiles
 
 
« Si le secteur des télécommunications est affecté par des mutations profondes, l’explosion de nouveaux usages et du trafic de données offre aux opérateurs une opportunité de recréer de la valeur. Dans ce contexte, Bouygues Telecom et SFR souhaitent relever le défi que représente l’investissement dans les réseaux à très haut débit. La mutualisation envisagée par Bouygues Telecom et SFR d’une partie de leurs réseaux mobiles, serait comparable à des dispositifs du même type déjà mis en œuvre dans d’autres pays européens. Chaque opérateur conserverait une capacité d’innovation autonome et une indépendance commerciale totale » explique le communiqué de presse. 
 
Bouygues Telecom et SFR souhaitent conclure cet accord avant la fin de l’année. Il sera préalablement soumis à l’avis des instances représentatives du personnel des deux sociétés et à l’examen de l’Autorité de la concurrence et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).
 
Désormais, on comprend mieux pourquoi SFR n’a pas déposé un recours (comme Orange et Free) devant le Conseil d’Etat au sujet de l’autorisation accordée à Bouygues Telecom pour déployer son réseau 4G en s’appuyant sur la bande de fréquences 1800MHz.
 
Bouygues Telecom couvre 96% de la population française en 3G+ et annonce 40% de la population en 4G dès octobre 2013. SFR atteint quant à lui 98% de couverture 3G/3G+ et annonce qu’il couvrira 35% de la population en 4G fin 2013.