Une faille permet d’espionner les Femtocells. La Femto Freebox y échappe.

Une faille permet d’espionner les Femtocells. La Femto Freebox y échappe.
 
 
Dans une démonstration, réalisée le 15 juillet dernier sur CNN Money, les chercheurs ont enregistré une conversation téléphonique, l’historique de navigation, les messages textuels et les images envoyés. « Vous devriez supposer que tout ce que vous dites est intercepté », a déclaré Doug DePerry, l’un des spécialistes en sécurité. « Nous voyons tout ce que votre téléphone enverrait […] appels téléphoniques, messages, navigation web…».
 
Ces spécialistes en sécurité ont découvert cette vulnérabilité il y a un an et ont contacté les fournisseurs concernés. Samsung, qui fournit les Femtocells à Verizon (opérateur américain) a déclaré que le problème avait été corrigé. Néanmoins, les chercheurs de iSEC Partners prévoient de faire de nouvelles démonstrations lors du prochain Black Hat et DefCon (conférence sur la sécurité à Las Vegas).
 
Bien évidemment, nous avons immédiatement interrogé Free au sujet de la Femto Freebox, Free nous a indiqué que la Femto Freebox n’est pas concernée par cette faille.