Escroquerie aux appels surtaxés : 1 million d’euros détourné par une famille

Un père et ses trois enfants viennent d’être mis en examen pour escroqueries en bande organisée pour avoir mis en place une structure d’appels surtaxés frauduleux appelé aussi "call back". Sous le même principe que le "fishing internet", il s’agit d’envoyer avec un logiciel de composition automatique, des SMS incitant les abonnés à les rappeler. L’abonné attiré rappelle alors ce numéro surtaxé les renvoyant sur un site de jeu fictif. Il n’y a aucune chance de gagner quoi que ce soit, à part une facture bien salée.

D’après les conclusions de l’enquête de l’Office Centrale de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication, un seul numéro surtaxé a réussi en moins d’une semaine à abuser 25 000 abonnés SFR et Completel. Les enquêteurs ont dénombré plus de 60 numéros surtaxés différents utilisés pour l’arnaque.

En remontant le filon, la police est tombé sur une famille qui dit avoir agi en toute connaissance de cause pour soi-disant « faire face à des difficultés financières .» Leurs gains est pourtant estimé à plus d’un millions d’euros sur plusieurs opérateurs de téléphonie mobile concernés. Mis en examen, les investigations des autorités se poursuivent. Interdits de gérer une société, le père de famille et ses enfants ont du s’acquitter de plus de 170 000 € de caution avant de recouvrer leur liberté, en attendant leur instruction en justice . 

Source : Aujourd’hui en France