Bouygues va « inventer autre chose » que la subvention pour les terminaux 4G

Bouygues va « inventer autre chose » que la subvention pour les terminaux 4G
Pour Bouygues, le frein à la vente de forfait 4G est le manque d’équipement en terminaux 4G. Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom ainsi expliqué au Figaro : «Si on veut vendre des forfaits 4G, il faut que les clients soient équipés de téléphone 4G. Mais ils sont devenus méfiants face au modèle des mobiles subventionnés qui prévaut depuis quinze ans. Et beaucoup n’ont pas les moyens de s’offrir un téléphone 4G sans abonnement».
 
C’est ainsi qu’en septembre, l’opérateur a annoncé au Figaro qu’il va « inventer autre chose » que le modèle de subvention actuel. Il ne s’agira pas à proprement parlé d’un crédit, mais d’un étalement du paiement sur 12 à 24 mois, tout en séparant bien le forfait de l’achat du terminal.
 
Par ailleurs, Bouygues Télécom pourrait également lancer un Smartphone 4G sous sa marque, comme il l’a déjà fait avec les téléphones 3G. «Pour un Smartphone vendu 600 euros, le coût de fabrication est d’environ 320 euros. Il y a un important surcoût lié à la marque du fabricant», précise Olivier Roussat.
 
Bouygues Télécom souhaite donc visiblement anticiper le lancement prochain de forfaits avec mobile inclus chez Free Mobile. Là aussi, le nouvel opérateur mobile avait indiqué qu’il inventerait autre chose que le modèle de subventionnement actuel