François Fillon défend le bilan de l’arrivée de Free Mobile

François Fillon défend le bilan de l’arrivée de Free Mobile
François Fillon était l’invité la semaine dernière du Club LCI, avec Eric REVEL.
Parmi les sujet traitée, il y au Free Mobile, pour lequel l’ancien premier Ministre a autorisé la 4ème licence 3G. 
 
Francois Fillon a tout d’abord commenté les critiques venant d’Orange. « D’abord je voudrais vous dire une chose, ça me rajeunit beaucoup d’entendre tout ça parce que ce sont mot à mot les arguments qui étaient utilisés lorsque j’ai conduit la privatisation de FRANCE TELECOM et l’ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications. Notamment : « Ca va provoquer des pertes d’emploi, c’est la stratégie du low-cost, ça ne permet pas d’assurer la pérennité des entreprises». On a à l’époque accueilli deux nouveaux opérateurs de téléphonie mobile, est-ce que ces deux nouveaux opérateurs de téléphonie mobile ont mis en péril le modèle économique qui était celui des télécommunications en France ? non. Ils ont même permis son développement. Deuxièmement vous évoquez des chiffres à l’instant qui ne sont pas tous de l’ARCEP d’ailleurs, mais qui sont des chiffres qui sont très partiaux, parce que… »
 
 
Extrait de l’interview
 
Eric REVEL
 
Vous voulez dire que c‘est plus de 2 milliards d’euros de recette fiscale en moins pour l’Etat ?
 
François FILLON
 
Pas du tout. Parce que vous ne prenez qu’un seul aspect des choses, vous prenez l’industrie des télécommunications, et vous dites il y a plus de concurrence donc évidemment l’industrie des télécommunications a perdu des marges et donc elle a payé moins d‘impôt. Ok. Mais il y a des clients et ces clients eux ils ont vu leurs tarifs de télécommunication baisser de 10 à 11 %. Et vous pensez que ça n’a eu aucun effet sur la croissance de l’économie ? Mais sur la croissance de l’économie, sur les entreprises, sur leur compétitivité. Vous avez des emplois qui ont été crées…
 
Eric REVEL
 
Vous avez raison, j’ai regardé dans le détail, ça a libéré du pouvoir d’achat, parce que les tarifs ont baissé, mais ce pouvoir d’achat en fait il s’est cantonné dans le secteur de la téléphonie mobile et les gens à qui FREE a rendu du pouvoir d’achat ont beaucoup acheté de Smartphones. Or ces Smartphones ils sont importés et ça a creusé le déficit du commerce extérieur français.
 
François FILLON
 
Mais attendez, pardon, mais je ne sais pas comment vous savez que les clients ont dépensé 10 % de moins sur leurs abonnements…
 
Eric REVEL
 
Parce que ça a été regardé de près…
 
François FILLON
 
Ca a été regardé de près par des études qui disent exactement le contraire. Et l’objectif du gouvernement dans cette affaire c’était de faire baisser les prix et de faire baisser les prix de façon à ce qu’on soit…Il faut bien que vous compreniez que aujourd’hui les télécommunications, si on y ajoute l’internet et puis la télévision payante, ça représente dans le budget des ménages un poste qui n’existait pas il y a quinze ans, considérable. Et quand les Français disent : mon pouvoir d’achat a baissé, il y a des raisons qui sont liées à la crise, mais il y a des raisons qui sont liées au fait que tout d ‘un coup ces ménages ont dans leur budget un poste qui n’existait pas et qui était considérable.
 
Eric REVEL
 
Vous avez pris seul cette décision de lancer un 4 ème opérateur de téléphonie mobile ?
 
François FILLON
 
C’est une décision comme la précédente qui était une décision collective et qui a fait… D’ailleurs je rappelle que la décision finale est une décision qui appartient justement à l’ARCEP que vous évoquiez à l’instant puisque c’est une décision collégiale qui a été prise sur les recommandations qui ont été celles du gouvernement. Et franchement je ne regrette pas du tout cette décision. Je pense que bien sur elle a eu des conséquences sur des entreprises qui étaient sur une sorte de vitesse de croisière, ces entreprises sont en train de se repositionner d’ailleurs avec beaucoup d’efficacité et beaucoup d’habileté, et aucune de ces entreprises n’est réellement en danger du fait de la décision qui a été prise et le résultat c’est que le prix des télécommunications a baissé de 10 %, ce qui met la France dans les prix les plus bas en Europe. Et c’est très important parce qu’on a l’électricité la moins cher d’Europe grâce au nucléaire, les télécoms c’est très important pour l’économie, par ailleurs on a des vrais problèmes de compétitivité, le cout du travail etc, que j’évoquais tout à l’heure ; au moins sur ce sujets là on a fait oeuvre utile.