4G : Jean René Cazeneuves (Bouygues) : “de la malhonnêteté de la part de la concurrence”

 Jean René Cazeneneuve, directeur général de la branche Entreprises de Bouygues Télécom revient sur le déploiement de la 4G. 

S’il concède que la 4G sera un vrai atout pour les entreprises et les utilisations professionnelles des téléphones, mais pour les entrepreneurs cette technologie n’est pas encore prête :

"Nous sommes bien sûr persuadés que la 4G sera un accélérateur de business, notamment dans la branche Entreprises, mais pas tout de suite"

En cause la couverture réseau trop faible, compensée par une communication trop grande autour de sa commercialisation. Pour lui, "on est même à la limite de la malhonnêteté de la part de la concurrence. […] c’est ceux qui en parlent le plus qui en ont le moins…"

Des propos qui résonnent avec ceux de Xavier Niel , qui avait affirmé au micro de Radio Classique que la 4G vendue par les opérateurs était de "la fausse monnaie". Pour le directeur général de Bouygues Télécom Entreprises les propos de Xavier Niel ne sont "pas loin de la réalité" :

"Aujourd’hui la communication de nos concurrents, c’est un peu n’importe quoi. La couverture n’existe pas et le modèle tarifaire mis en place ne correspond à rien." Le responsable de la branche entreprise aurait préféré "attendre d’avoir une couverture nationale avant de communiquer sur la 4G. […] Mais on est obligé de rentrer dans ce jeu."

La faute est mise sur l’ autorité de régulation, "l"ARCEP doit se réveiller." Un manque de régulation est en cause notamment dans le B2B (Business 2 Business). "On veut combattre à armes égales." prétend le responsable de Bouygues. 

Le représentant de l’opérateur a néanmoins rappelé qu’avec la bande des 1800 MHz dont il est le seul à prévoir une reconversion pour de la 4G, il rattraperait plus que son retard : "une fois les recours liquidés, l’allumage de la 4G à travers de notre réseau 1800 MHz se fera en quelques jours."

Source : Zdnet