Chronologie des médias : du changement en perspective pour les Freenautes

Chronologie des médias : du changement en perspective pour les Freenautes

Les conclusions de la mission Lescure sorties hier prévoient non seulement, une réforme de la riposte graduée, une réforme des taxations pour financer l’exception culturelle, mais également quelques pistes concernant la chronologie des médias, souvent critiquée par les fournisseurs d’accès Internet et les services de diffusion des films.

Alors que l’accord interprofessionnel sur la chronologie des médias, arrive a expiration, la mission Lescure a recueilli de nombreux commentaires, notamment concernant la disponibilité des films après leur sortie au cinéma. Il s’agissait d’une proposition de Maxime Lombardini qui lors de son audition devant la mission Lescure estimait que "si on veut financer la création, il faut commencer par proposer une chronologie de diffusion qui devrait être plus souple et plus courte."

Des pistes ont été étudiées par la mission menée par Pierre Lescure qui dans son rapport propose d’assouplir cette chronologie. En cause, l’explosion des services numériques, des modes de visionnages et des plateformes de téléchargement et de streaming direct qui concurrencent les services de VàD et perturbent l’actuelle chronologie des médias qui datent de 2009.

Il est ainsi proposé de passer de quatre à trois mois les services de vidéo à la demande à l’acte (Canal Play VOD, MyTf1 VOD…). Il ne faudrait plus attendre que trois après la sortie en salle pour qu’ils soient disponibles. "Par soucis de cohérence et de lisibilité, le délai d’exploitation en vidéo physique serait également réduit. " Une bonne nouvelle pour le marché du DVD/Blu-Ray dont les ventes ont plongés au 1 ere trimestre 2013.

Concernant la SVOD ou la VàDA, vidéo à la demande par abonnement comme Canal Play Infinity et VOD Mania, le rapport Lescure propose de passer de 36 mois à 18 mois pour leur disponibilité, soumis neanmoins à certaines règles :

"les services de VàDA souhaitant proposer des films dès 18 mois après leur sortie seraient tenus de prendre de engagement importants en termes de contribution à la production, conformément au décret SMAD." Les autres conserveront les anciennes chronologie.

Pour autant si aucune chaîne n’a contribuer au financement d’un film, "la proposition pourrait par exemple permettre à une chaîne en clair d’occuper la fenêtre des 10/12 mois […], ou à la fenêtre de VàDA de prendre la place de la télévision gratuite, voire de la télévision payante."

La mission Lescure prévoit en outre d’expérimenter plusieurs concepts comme la sortie simultanée cinéma / VàD, la mise en place de "week-end premium" pour une disponibilité VàD à l’acte dès le premier ou second week-end après la sortie du film (pour 30€ la séance). La mission Lescure prévoit aussi la possibilité d’attribuer des dérogations pour rendre très rapidement disponible les films à petits budgets ou les échecs commerciaux. Enfin elle souhaiterait éviter la fermeture de la fenêtre de VàD en cas de diffusion télévisée.

Des avancées qui semblent être un premier pas vers une amélioration de l’offre légale, toujours distancée par les offres illégales de direct-download.