Jean Ludovic Silicani (ARCEP) défend une nouvelle fois la licence Free Mobile

Jean Ludovic Silicani (ARCEP) défend une nouvelle fois la licence Free Mobile

Invité de BFM business, le président de l’ARCEP défend une nouvelle fois la décision d’accorder la 4 ème licence à Free Mobile. Au coeur de critiques sur les missions du gendarme des télécoms, Jean Ludovic Silicani explique que les critiques qui affirmaient que Free Mobile détruirait de l’emploi n’étaient pas fondées. Le gendarme des télécoms explique que si l’ont fait le calcul sur un an, les suppressions d’emplois chez les trois opérateurs ont été compensées par les créations d’emplois engendrées par Free : "En 2012 le solde est à zéro dans les télécoms" .

 

Il revient également sur l’ultimatum de l’autorité de la concurrence concernant le déploiement de son propre réseau et les critiques d’Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin concernant le "passager clandestin" : 

"Aucun opérateur ne conteste plus le taux de couverture . Aujourd’hui il n’y a plus de problème, plus de débat concernant ce calcul de la couverture." Jean Ludovic Silicani "s’est dit d’accord avec l’objectif" de 2018 précisant néanmoins que "si l’autorité de la concurrence a tapé du poing sur la table, alors elle à tapé sur elle-même, car c’est elle qui avait dit il y a un an et demi que Free devait accéder à la 3G."

 

Source : BFM Tv