Selon CM-CIC Securities, Free Mobile pourrait réduire le coût de l’itinérance

Selon CM-CIC Securities, Free Mobile pourrait réduire le coût de l’itinérance
Dans son avis sur Free Mobile, l’Autorité de la concurrence a expliqué que le coût de l’itinérance payé à Orange par Free était compris entre 500 et 700 millions d’euros par an. Une somme qui pourrait être réduite grâce à la restitution de 15 Mhz sur la bande 1800 Mhz à Free Mobile. C’est en tous ca ce qu’estime CM-CIC Securities dans une note. « En allouant une bande de 15 MHz à Free Mobile qui, contrairement à ses concurrents, ne dispose pas de fréquences à 1 800 MHz, le régulateur des télécoms offre au nouvel entrant la possibilité de réduire ses coûts d’itinérance ». Cela ne pourrait être le cas que si Free Mobile utilise ces fréquences pour faire de la 3G, à partir de 2016 et peut être même avant.
 
Selon CM-CIC Securities, l’avis de l’Autorité de la concurrence n’est pas préoccupant pour Free
 
Le courtier estime que la position de l’Autorité de la concurrence sur le contrat d’itinérance 3G entre Orange et Free, dont elle souhaite mettre un terme au plus tard en 2018, "n’est pas préoccupante car Iliad a incontestablement intérêt à déployer son réseau mobile le plus vite possible, surtout en zone dense". Et de préciser que "l’agitation médiatique sur le sujet est la conséquence d’un lobbying intense de la concurrence qui semble oublier ses propres retards de plusieurs années dans le déploiement de la 3G", .
 
Déploiement de la fibre et du réseau mobile
 
CM-CIC Securities n,’est par ailleurs pas inquiet par le retard pris par Free dans le déploiement de la fibre car "cela n’a pas empêché Iliad de gagner 515 000 abonnés en 2012 (+10,6%) alors que le marché du haut-débit a crû de 971 000 abonnés, portant sa part de marché de 21,3% à 22,4%".
 
Enfin, au sujet des retards de déploiement dans le mobile, CM-CIC note "une accélération des autorisations d’implantation de sites à Paris recensées par l’agence nationale des fréquences (environ 67 antennes pour Free contre une cinquantaine en novembre et entre 400 et 450 pour chacun des trois opérateurs mobiles historiques)".
 
Source : TradingSat