Free débouté face au professeur d’économie

Free débouté face au professeur d’économie

 

L’étude expliquait que l’arrivée de Free Mobile provoquera une baisse du chiffre d’affaires de 30% dans la filiale et la destruction de 55 000 emplois dans les deux ans. Les dirigeants de Free ont alors soupçonné l’universitaire d’être commandé par un tiers.

 

« L’étude d’impact en cause ne comporte aucune critique des services proposés par la société Free Mobile […] Aucun élément ne conforte l’allégation d’un lien entre M. Bruno Deffains et des concurrents de la société Free mobile ! », estime le juge dans sa nouvelle ordonnance, d’après des éléments transmis l’avocate du plaignant.

 

Par ailleurs, le professeur a reçu le soutien de 1200 personnes à travers une pétition lancée sur le site Petitions24.