Un point sur le déploiement des sites 3G et 4G

Un point sur le déploiement des sites 3G et 4G
L’agence nationale des fréquences (ANFR) a publié ses observations sur le déploiement des stations 3G et 4G des opérateurs Free, SFR, Bouygues Télécom et Orange. Au 1er janvier 2013, 37 251 sites sont équipés pour la 3G dont 33 501 sont en service. 819 sites supportent la 4G, en hausse de 35% en un mois ou 857 sites en ajoutant les sites en test de Bouygues Télécom sur la fréquence 1800 Mhz.
 
Observatoire des déploiements 3G, entre les bandes de fréquence 900 MHz et 2 100 MHz :
 
 
Pour la 3G, Free a reçu 1808 autorisations en UMTS 900 dont 1143 sont en service. En UMTS 2100, 2277 dont 1779 en service (1779 sites supportent une ou plusieurs antennes). 
 
En comparaison, l’organisme recense 2376 autorisations pour Orange en UMTS 900 dont 1750 en service et 16 088 accords pour l’UMTS 2100 dont 15 265 sites en service.
 
Observatoire des déploiements 4G, entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz :
 
 
Pour le réseau de 4ème génération, Free Mobile a obtenu dans la fréquence 2,6 Ghz, 14 autorisations. 9 sites sont en service. Orange compte 403 sites, SFR 207, et Bouygues Télécom 228. Ce dernier dispose également de 51 autorisations dans la bande de fréquence 1800 Mhz (dans le cadre d’expérimentation).
 
Quelques explications pour comprendre les tableaux de l’ANFR :
 
Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.
 
Concernant les colonnes « en service », il convient de noter que, lorsque les opérateurs mettent en œuvre la 4G par le moyen de modifications techniques sur des stations 2G ou 3G déjà existantes et déjà déclarées en service, cette information n’a pas été répétée.