Interview J.L Silicani : Forfait Free 2€, problème YouTube/Free, investissements 4G, etc.

Interview J.L Silicani : Forfait Free 2€, problème YouTube/Free, investissements 4G, etc.
 
Vendredi, Jean Ludovic Silicani était l’invité du 20h30 de BFM Business. Le Président de l’ARCEP est revenu en grande partie sur les sujets d’actualité qui concernent Free et Free Mobile, comme le nouveaux forfait 2€.
 
Il a défendu également le bilan de l’ARCEP et l’arrivée du quatrième opérateur qui a relancé le marché, et a permis à la France de devenir compétitive en termes de tarifs. « En volume c’est un marché qui explose : les consommations en minutes, que ce soit la voix, les SMS, les consommations de data, de données, explosent, à des taux faramineux, puisque le volume de consommations des données a augmenté d’à peu près 70 % en une année ; les SMS ont explosé aussi depuis deux ou trois années. Donc un marché qui explose en volumes, et l’animation concurrentielle a fait baisser les prix du mobile.
On était sur un marché en France où les prix des services fixes, la box, la triple play, qui a été inventée en France il y a une dizaine d’années, étaient à des prix bas, donc très compétitifs, et sur le marché mobile, les comparaisons internationales – l’OCDE le faisait régulièrement – montraient qu’on avait 15 à 20 %… le panier moyen de consommation mobile pour un ménage était de 15 à 20 % supérieur à celui de la plupart des autres pays européens. D’où l’animation concurrentielle accrue, avec l’arrivée d’un quatrième opérateur, qui a fait baisser les prix globalement d’à peu près 15 à 20 %. »
 
Interrogé sur le fait que Free cannibalisait médiatiquement le secteur depuis le début de l’année, Jean Ludovic Silicani a rétorqué que ce n’était pas l’ARCEP qui mettait l’opérateur au milieu des discussions, mais que c’était la presse et les autres opérateurs qui en parlaient énormément. « Ce n’est pas à l’ARCEP qu’on parle beaucoup de FREE, les opérateurs parlent eux-mêmes énormément de FREE, les commentateurs parlent énormément de FREE. Nous avons par exemple rendu public, comme on le fait chaque année – mais cette année c’était un rapport beaucoup plus complet –, fin novembre, un rapport complet sur la couverture et la qualité de service, qui porte sur tous les opérateurs. Je me suis fait ressortir hier les 110 articles qui commentaient ce rapport, 90 ne parlaient que de FREE, alors que nous parlions de la qualité de service de tous les opérateurs… »
 
 
Le Président est également revenu sur l’enquête administrative lancée à l’encontre de Free et Google« On a demandé les réponses aux acteurs, alors FREE, GOOGLE, YOUTUBE, et aussi les opérateurs de transit, qui sont un peu les intermédiaires entre GOOGLE et FREE. On leur a demandé des réponses d’ici à la Noël, donc on va avoir ces réponses bientôt. On va les expertiser, et en janvier, on sera en état de savoir ce qui se passe. Et après, on verra quelle action nous menons. Mais peut-être que d’ici là, le simple lancement de cette enquête administrative fera que GOOGLE et FREE deviendront peut-être chacun plus raisonnables, et trouveront des conditions d’interconnexion, comme on dit, satisfaisantes, et qui améliorera la qualité de service. ». Précisons à ce sujet que si beaucoup d’entre vous ont constaté des améliorations à ce sujet, celles-ci restent encore aléatoires.