Benoit Hamon : « Il faut reconnaitre que l’arrivée de Free Mobile a créé de l’emploi et permis une baisse importante des prix »

Benoit Hamon : « Il faut reconnaitre que l’arrivée de Free Mobile a créé de l’emploi et permis une baisse importante des prix »
 
 
« Dans les télécoms notamment, l’arrivée d’un quatrième opérateur a certes pu déstabiliser le modèle, mais elle a également, il faut le reconnaître, créé de l’emploi et permis une baisse importante des prix dans un contexte délicat de pouvoir d’achat. Du point de vue du consommateur, le jeu de la concurrence a eu du bon puisqu’il a permis une réduction de ces dépenses incompressibles que sont celles de la téléphonie.

La situation n’est pas aussi univoque que certaines thèses semblent l’affirmer. Ce marché, comme tous les autres, évolue en fonction de ses dynamiques propres liées aux coûts de production, aux innovations, aux investissements des opérateurs et aux attentes des consommateurs. » a expliqué le Ministre
 
Benoit Hamon a apporté également quelques précisions sur de possibles offres premium concernant le chantier qualité de service dans la relation client : « Ayant compris que vous considériez que c’était insuffisant, j’insiste sur un point : il n’est absolument pas question de remettre en cause l’accès gratuit à l’assistance technique pour les hot lines, mais si certains opérateurs veulent créer une offre premium qui garantisse les créations d’emplois en France et qui soit payante, nous les invitons évidemment à le faire. Cela peut être une excellente initiative ».
 
Et d’ajouter « Pour ma part, j’ai saisi aujourd’hui même le Conseil national de la consommation de la question de l’accroissement de la qualité de service dans la relation client, qui devra conforter les consommateurs dans leurs droits à un service client gratuit et de qualité. À l’occasion de l’examen de cette proposition de loi, je répète qu’il n’est pas question de dégrader les acquis des consommateurs dans le domaine des télécoms. Ces acquis sont largement défendus par les associations de consommateurs, et à juste titre ».