Le ministre de la Culture souhaite taxer les moteurs de recherche

Le ministre de la Culture souhaite taxer les moteurs de recherche

 
Lors du colloque du 21 septembre à Cenon sur le thème "Smart médias et renaissance du journalisme" Aqui.fr et Rue 89 ont rencontré Aurélie Filippetti dans son ministère de la rue de Valois.
« L’avenir de la presse passe par le numérique ; mon enjeu, au ministère, c’est de pouvoir préserver la liberté de l’information sur tous les supports et en particulier le numérique. (…)Les menaces sur la presse écrite pénalisent tout le monde. Il faut y remédier, notamment parce que certains sites, des moteurs de recherches issus d’acteurs économiques qui ne sont pas localisés en France et pas fiscalisés en France utilisent, énormément, de matière première issue de la presse numérique. Les mots clés tapés sur les moteurs de recherche sont les mots clés des grands journaux traditionnels donc je crois qu’on a intérêt, car c’est un pilier de la démocratie, à trouver le moyen de permettre à la presse de faire sa mutation numérique » a-t-elle expliqué.