ZTE veut utiliser le Wimax pour le TD-LTE

 
Début mai, nous vous informions de la contestation de Bolloré de la décision de l’Arcep pour sa licence Wimax devant le Conseil d’Etat. L’objectif est d’annuler la mise en demeure de l’Arcep sur ses 22 licences régionales Wimax. Free qui dispose aussi de cette technologie n’a pas été mis en demeure.
 
Dernière en date, ZTE plaide pour la réutilisation des fréquences Wimax avec un dérivé de LTE. En effet, selon ZDnet, l’équipementier estime que ces fréquences pourraient être facilement réutilisées à travers le TD-LTE. Avis partagé avec Bolloré, le chinois ZTE estime que rien n’empêche les détenteurs des licences Wimax d’exploiter les fréquences avec une autre technologie. Celle-ci serait le TD-LTE, un dérivé du LTE qui sera utilisé en France pour la 4G mobile. Issu de la même famille, le TD-LTE diffère du SD-LTE (utilisé par la 4G) à travers l’utilisation des fréquences. Le débit pratique tournerait autour de 30 Mb/s tout en offrant une couverture par antenne supérieure de 20% à celle du WiMax, a affirmé ZTE.

Cette solution pourrait aussi être envisagé par Free qui détient aussi une licence Wimax d’autant que l’opérateur a annoncé récemment ne pas être pressé pour signer un accord d’itinérance 4G.