Les chiffres trimestriels du 3 mai illustreront la résistance d’Orange face à Free Mobile


Nous vous parlions, Iliad est en passe de rejoindre Bouygues Télécom sur le terrain de la capitalisation boursière. Au-delà de ce fait, les résultats de France Télécom Orange sont très attendus. Le 3 mai prochain, l’opérateur présentera ses performances, ses résultats trimestriels et les analystes n’en attendent rien de bon.

 
 Pour le bureau d’études Berenberg, la clé se situera dans les capacités de résistance de la division, notamment au regard de l’arrivée de Free Mobile sur le marché. L’analyste pense qu’une bonne surprise dans le mobile n’est pas à exclure, mais qu’elle devrait être insuffisante pour modifier le sentiment du marché vis-à-vis de l’arrivée du 4ème opérateur. En outre, le sentiment négatif pourrait être accru par la perspective de voir François Hollande accéder à la présidence de la république, une situation que les investisseurs semblent juger adverse pour le secteur des services collectifs en France.

 
Tout cela n’empêche pas Berenberg d’estimer que la valorisation de l’opérateur historique est très faible, en attendant, il conserve une recommandation à l’achat sur le titre, assortie d’une valorisation à 14 Euros. Le bureau d’études vise un chiffre d’affaires de 10,729 Milliards d’Euros, pour un EBITDA retraité de 3,384 MdsE et 1,102 MdE d’investissements (CAPEX) au premier trimestre. Le consensus est positionné respectivement à 10,75 MdsE, 3,44 MdsE et 1,187 MdE.

 

Source : Challenge