FTTH et Free: Ce que l’on peut dire de plus

FTTH et Free: Ce que l’on peut dire de plus

C’est un investissement énorme de créer un réseau FTTH, et le fait de proposer à ses concurrents de pouvoir en disposer a pour but de les dissuader d’investir dans la fibre et ainsi de partager les frais, en espérant que eux fassent de même de leur côté, se qui rendra la compétition saine pour le marché…

Justement quel est le prix de cet investissement ? En tout 1 milliard d’euros répartis sur 6 ans.

Son financement est assuré par les liquidités du groupe et son cash flow libre généré par ses activités existantes. Ces 1 milliard seront répartis de la manière suivante :

  • Environ 300 millions d’euros investis en 2006/2007

  • Entre 100 et 150 millions d’euros par an entre 2008 et 2012

A savoir que le coût de raccordement au FTTH par abonné est au maximum 1500€ mais cette somme ne veut pas dire grand chose puisque plus il y aura d’abonnés à la fibre sur un secteur donné, moins ce coût sera élevé. Il peut ainsi descendre à quelques centaines d’euros si Free couvre 30% des lignes ou plus.

La rentabilité est assurée quasiment dès le 1er abonné (Free grâce à la fibre fait 90% de marge au lieu de 60 en dégroupage).

Pour avoir un retour sur investissement par contre il va falloir compter 6 ans au maximum, mais Free espère bien réduire ce délai.
Iliad est le dernier opérateur fixe majoritairement détenu par des fonds Français, c’est le seul à payer un impôt société, ce n’est donc pas un hasard s’il est le seul à s’engager sur le long terme avec ce lourd investissement, il espère donc, pour notre pays, que les concurrents vont suivrent et qu’une entraide au niveau du déploiement de la fibre également…

———————————————-

Le fait, pour Free, de faire passer la TV par la fibre et non plus par la ligne téléphonique ne lui permettra pas d’être soumis à la même réglementation que le câble, (et donc de pouvoir reprendre plus facilement les chaînes de télévision) car l’application de la loi est valable uniquement pour les cablos-opérateurs autorisés avant la promulgation de celle-ci, les nouveaux n’y ont pas droit.

———————————————-

Nos confrères du Journal du Freenaute (très inspirés le jour de l’article, qui a dit pour une fois ? ) avaient relayés l’info sur la création d’une nouvelle société par Xavier Niel, (fondateur et principal actionnaire d’Iliad) intitulée PN (Paris Numérique ?).
Depuis cette société est venue s’intégrer au reste du groupe puisqu’aujourd’hui elle appartient à 100% à Iliad.

———————————————-

Le futur réseau sera de l’ethernet point à point et contrairement au DSL ou au RTC c’est déterministe, si ça fonctionne, ça fonctionne avec le débit annoncé (même à 10km du répartiteur le débit est le même que celui du point de départ), si ça ne fonctionne pas c’est irrémédiable. Free maitrisera le réseau de bout en bout, fini donc d’attendre 3 semaines l’intervention de France Télécom. Le câblage d’un nouvel abonné devrait également être plus rapide qu’actuellement. Une nouvelle équipe de R&D a été mise en place pour gérer la FO.

———————————————-

Si vous ne souhaitez pas passer en fibre optique (ce qui serait dommage vu que se sera intégralement gratuit au niveau de la migration) Free vous laissera tel que vous êtes, ce n’est pas une obligation pour les anciens abonnés de migrer.
Pour les autres (les chanceux en FO) il y aura une hotline dédiée (comme pour le dégroupage total).

———————————————-

Je rassures également les écologistes , les freebox ADSL et DSLAM V2 repris par Free n’iront pas à la poubelle mais serviront à augmenter la couverture de Free.

———————————————-

Concernant la Fondation Free, elle a été créée par Free et est financée par un généreux donateur en la personne de Xavier Niel qui va apporter 10 millions d’euros de sa poche afin de permettre à quiconque de bénéficier d’un accès au service universel de Free, la seule condition pour cela étant le versement d’une caution pour la freebox, dont le prix n’est pas encore défini, mais qui devrait s’étaler dans une fourchette comprise entre 50 et 100€.