Arcep : Free Mobile pourrait provoquer la perte de 10 000 emplois chez ses concurrents

Arcep : Free Mobile pourrait provoquer la perte de 10 000 emplois chez ses concurrents

 

Décidemment, Free Mobile est au cœur des préoccupations, même de celles de Jean Ludovic Silicani qui a indiqué aujourd’hui que l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie pourrait détruire jusqu’à 10 000 emplois chez ses concurrents.

 
Le président de l’autorité des télécoms a tout de même relativisé : "l’ordre de grandeur cité par les analystes pourrait être de 5000 à 10.000 emplois supprimés en brut", car ce chiffre ne tient pas compte des emplois éventuellement créés par Free. Compte tenu du nombre d’employés dans le secteur des télécommunications en France, ce chiffre s’approche des départs en retraite des employés tous les deux ans.

 
Source : Le Figaro