Stéphane Richard : « Je m’inscris en faux par rapport au procès du prix du mobile »

Stéphane Richard : « Je m’inscris en faux par rapport au procès du prix du mobile »


Stéphane Richard été auditionné ce matin auprès de la Commission des affaires économiques de l’assemblée Nationale : une occasion pour le PDG de France Télécom Orange de démontrer sa stratégie face à la mutation du marché des télécommunications en France.

 
Une semaine après l’audition de Xavier Niel, Stéphane Richard est largement revenu sur l’entrée du quatrième opérateur mobile mais aussi sur le déploiement de la fibre optique, le climat social au sein de son entreprise…
En guise d’introduction il est revenu sur le lancement des offres Free Mobile et a expliqué que beaucoup de contrevérités ont été dites. Chagriné, il est revenu sur la réalité du marché et l’apport de son entreprise dans le mobile dénonçant l’idée d’une rente du mobile en France : «la téléphonie mobile est devenue un service indispensable pour les citoyens et les prix ont baissé ces dix dernières années (12% de baisse). En même temps on constate une explosion des usages et Orange a fait un effort d’investissement pour absorber la demande en trafic de données ces dix dernières années ».

 
Le patron de France Télécom a également insisté sur le fait que la France est un des pays le moins cher dans le domaine du mobile et du fixe : « Non le prix du mobile n’est pas plus élevé en France qu’à l’étranger, sur 35 pays où France Télécom est présent les marges du mobile sont dans la moyenne basse (35%). Un niveau qui permet l’investissement dans le réseau mobile… »
« Je m’inscris en faux par rapport au procès du prix du mobile » a-t-il ajouté 

Stéphane Richard a répondu à Xavier Niel qui, lors de son audition de la semaine dernière, avait expliqué que le mobile était une entreprise de rendement.