Le lancement de Free Mobile a provoqué « une vague de comportements agressifs et d’incivilités » dans les boutiques Orange

Le lancement de Free Mobile a provoqué « une vague de comportements agressifs et d’incivilités » dans les boutiques Orange
 
Stéphane Richard a accordé une interview au Journal du Dimanche à paraitre le 22 janvier. Dans celle-ci il commente le lancement de Free Mobile et les propos de Xavier Niel. « Personne ne sort gagnant de ce show indigne qui a noyé les Français dans une désinformation que je regrette. Cela a provoqué dans nos boutiques une vague de comportements agressifs et d’incivilités » a déploré le PDG de France Télécom. Ce dernier estime ainsi que ce sont les propos de Xavier Niel à l’encontre des opérateurs mobile historiques qui a mené à cette agressivité regrettable, et non le fait que les français se soient rendu compte qu’ils avaient surpayé leurs forfaits depuis 15 ans.
 
Les français n’ont d’ailleurs pas attendu le lancement de Free Mobile pour être au courant de l’entente illicite qui liait les opérateurs pour maintenir des prix élevé, puisque Bouygues Télécom, France télécom et SFR ont écopé d’une amende de 534 millions d’euros en 2005."Cette amende portait sur une période très ancienne, datant de plus de dix ans. Aujourd’hui, personne ne conteste que nous sommes sur un marché hyper-concurrentiel. La marge brute qu’Orange réalise en France (environ 35%) est dans la moyenne basse des 35 pays où le groupe est présent » s’est défendu Stéphane Richard.