Face à Free Mobile, Orange ne baissera pas ses forfaits hormis ceux de Sosh

Face à Free Mobile, Orange ne baissera pas ses forfaits hormis ceux de Sosh

Face à Free Mobile, Orange ne baissera pas ses forfaits hormis ceux de son offre low cost Sosh. Alice Holzman, Directrice marketing grand public Orange France, a répondu aux questions de Les Numériques.

 
Face aux tarifs agressifs de Free Mobile, Orange a ajusté ses forfaits low cost sans pour autant transformer ses forfaits classiques. « Nous avons baissé uniquement les prix sur Sosh car le modèle économique de l’offre nous le permet : pas de subvention du mobile, peu de coûts de distribution, une relation client via le web. Les coûts en ressources humaines et matérielles s’en trouvent considérablement réduits. Cela dit, Orange baisse régulièrement le prix de ses offres… et n’a pas attendu Free » s’est justifié Alice Holzman.

Elle a expliqué que les forfaits Origami ont baissé de 20% en 2010, et l’offre Open a permis aux clients Orange de faire des économies de l’ordre de 15 à 20%.

 
Mais un service, cela se paye. L’idée est simple, il s’agit de montrer que le low cost est un service au rabais. « Comme toute entreprise s’inscrivant dans la durée, nous réalisons de la marge. Cette marge est essentielle pour investir dans l’amélioration de la couverture mobile (1er réseau mobile) ou l’achat de fréquences (ex. : licences 3G et 4G), assurer à nos clients une présence de proximité (1200 boutiques, plateaux téléphoniques d’assistance commerciale et assistance technique, équipes d’intervention) dans toute la France, toujours plus près de chez vous. Nos offres, ce n’est pas uniquement un prix, c’est aussi la garantie d’une qualité au service de nos clients, pour aujourd’hui, mais aussi pour l’avenir. Nos investissements représentent 2,6 milliards en 2011 en France » a-t-elle insisté. 

 
De plus, la directrice marketing compte sur les attentes de services des consommateurs : «Rappelons qu’une majorité de clients est à la recherche non pas du prix le plus bas, mais du meilleur rapport qualité/prix et plébiscite le modèle de subventionnement des mobiles. Le subventionnement des téléphones, la qualité de la relation client et les services inclus ont une valeur pour le client ».

 
Pour finir, Alice Holzman a confirmé les dires de Xavier Niel : « Dans le contrat d’itinérance qui nous lie à Free, nous nous sommes engagés à fournir la même qualité de service aux clients Free qu’à nos propres clients ».

 

Source : Les Numériques