Free Mobile : « Un très fort capital sympathie » face aux opérateurs historiques

Free Mobile : « Un très fort capital sympathie » face aux opérateurs historiques


Le Magazine de la Grande Consommation, LSA, consacre un dossier sur Free Mobile. Au-delà des tarifs, de l’abonnement en lui-même, Free Mobile bénéficie d’un très fort capital sympathie.

 
L’engouement pour Free Mobile s’explique bien sûr parce que c’est l’offre la plus compétitive du marché mais pas seulement. A priori, le succès du quatrième entrant réside aussi du fait d’un rejet massif des opérateurs historiques. Selon GfK, 78% des Français seraient prêts à prendre un forfait Free Mobile dans les prochains mois. Pour 73% d’entre eux, « l’offre de Free prouve que les opérateurs ont pris leurs clients pour des vaches à lait depuis des années » note l’étude.

 
Et Xavier Niel l’a bien compris, à maintes reprises, le fondateur de Free à repris l’idée que les opérateurs mobiles ont pris leurs clients pour des « pigeons ».
« Dans un contexte de défiance généralisé vis-à-vis des marques, des enseignes et de la publicité, il ne faut pas sous estimer l’aspect psychologique dans la décision du client », explique Franck Rosenthal, expert marketing, créateur de l’agence FRC.
De ce point de vue, convaincu d’avoir être pris pour un pigeon, un abonné peut choisir de souscrire à un abonnement Free Mobile même si au final la différence entre certains abonnements concurrents n’est plus si forte.