Le titre Iliad est en hausse même si Free Mobile n’a pas obtenu sa fréquence en or.

Le titre Iliad est en hausse même si Free Mobile n’a pas obtenu sa fréquence en or.


Free n’a pas été retenu hier lors du deuxième round des enchères pour la 4G ce qui n’affole pas pour autant le titre d’Iliad ce matin. Il faut dire que Free considère que la bande des 800MHz n’ est pas vitale en soit.

 
Ainsi, le titre Iliad bondit de 3% ce vendredi vers les 92,9 euros. « Les investisseurs saluent aujourd’hui la discipline financière du management dans le processus d’attribution des fréquences mobiles de quatrième génération (4G) » note TradingSat dans ses colonnes du jour. Stratégie payante, donc, au regard des trois opérateurs historiques qui ont déboursés plus de 2,6 milliards d’euros pour ce deuxième tour des enchères de la 4G en France.

 
"Iliad ne remporte pas de bloc 800 MHz, mais le groupe avait sécurisé l’essentiel selon nous en 2.6 GHz, à savoir des débits crêtes importants et un accord d’itinérance en 800 MHz, en vue de la couverture des zones rurales", commente ce matin Oddo dans une note.

 

Un autre analyste, basé à Paris, a jugé qu’ "Iliad a été raisonnable. Il n’allait pas sortir en plus des 275 millions qu’il vient déjà de débourser pour les fréquences 2.6 GHz, 300, 350 ou 400 millions d’euros. Quand vous n’avez pas encore d’abonnés mobiles et que vous ne connaissez pas le succès qu’aura votre offre, cela aurait été prendre un énorme risque"