Bruxelles pourrait remettre en cause le partenariat entre Orange Cinéma et Canal +

Bruxelles pourrait remettre en cause le partenariat entre Orange Cinéma et Canal +

 
Cet été, Canal + annonçait sa prise de participation de 33,3% au capital d’Orange Cinéma Séries. La chaîne cryptée et Orange ont alors présenté le projet à Bruxelles. Les services du commissaire européen chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, ne seraient pas en accord avec le futur rôle de Canal au sujet de la programmation des chaînes Cinéma d’Orange.
 
Dans le cadre du rapprochement entre les deux acteurs, il est prévu que les chaînes achètent elles-mêmes leurs programmes avec toutefois la possibilité d’en acheter ponctuellement via Canal. Cela dit, la filiale de Vivendi a obtenu que les chaînes ne dépensent pas plus de 62 millions d’euros par an pour l’achat de contenus audiovisuels contre 83 millions en 2010 : un système de plafonnement qui contraint Orange a ne plus faire de surenchères auprès des producteurs.
 
Les services de Bruxelles s’inquiètent des pouvoirs significatifs de Canal dans les chaînes cinéma d’Orange et recommandent l’approbation par les autorités de la concurrence. A contrario, les deux partenaires considèrent que Canal aura très peu de pouvoirs dans les chaînes cinéma, et n’aura donc pas de co-contrôle. « Dès lors, ce rachat n’aurait pas, juridiquement, à passer sous les fourches caudines des gendarmes de la concurrence » note La Tribune.

 
Dans le cas où la Commission Européenne imposerait des obligations pour cette prise de participation, Orange et Canal + auraient alors trois possibilités : accepter des obligations, remanier encore une fois les accords pour échapper à tout examen, ou tout laisser tomber.
 
Source : La Tribune