L’offre quadruple play Open d’Orange serait la meilleure arme anti Free Mobile .

L’offre quadruple play Open d’Orange serait la meilleure arme anti Free Mobile .


Sur Capital, en avril dernier, Xavier Niel s’exprimait dans l’émission de M6 au sujet des télécommunications en France et de la marge des opérateurs. Ce fut l’occasion pour le fondateur de Free de dévoiler quelques confidences au sujet des probables futures offres de l’opérateur : « on a annoncé qu’on fera plus que diviser par 2 ce type d’offres. Nous allons proposer des forfaits de ce type à significativement moins de 50 euros ».

 
Dès lors, par cette simple annonce, la concurrence a réagi et avant même le lancement des offres, les opérateurs concurrents ont baissé leurs prix avec la commercialisation d’offres low cost et le lancement d’offres quadruple play regroupant internet, télévision, téléphonie fixe et forfait mobile.
 
A l’aube du lancement de Free Mobile, Les Echos reviennent sur les composantes du marché mobile français et s’intéressent particulièrement au quadruple play : « En un an, tous les grands opérateurs se sont convertis à la convergence fixe-mobile. Free s’y prépare aussi ».
 
Numéricable joue la carte de la convergence dans le domaine même si Jérome Yomtov, secrétaire général du câblo-opérateur reconnait que « l’achat d’un forfait demeure un choix personnel ». Le câblo-opérateur a séduit 50 000 abonnés depuis le lancement de la Révolution du Mobile.
 
Du côté de la marque au carré rouge, l’opérateur préfère les offres couplées. Le groupe n’a pas cherché à reproduire l’offre « quadruple play » de Bouygues et d’Orange, explique Patrick Asdaghi, chez SFR  : « Nos clients ne voulaient pas d’une facture et d’un SAV unique. La décision de souscrire un abonnement ADSL est décorrélée de celle d’aller dans le mobile ».
 
Bouygues Télécom est le premier à s’être engagé dans le quadruple play et a doublé sa base d’abonnés fixes en un an. La plupart des clients ont opté pour le couplage fixe-mobile avec Ideo.
 

Open, la meilleure arme anti-free ?
Enfin, à la mi-novembre, l’offre quadruple play d’Orange a dépassé la barre du million de clients. Au regard de ce succès, la rédaction des Echos estime que la véritable arme d’Orange contre Free Mobile pourrait se retrouver dans les offres Open de l’opérateur historique.

 

Orange joue sur tous les fronts et a récemment lancé Sosh pour jouer sur le levier prix. Demain, l’opérateur lance une offre multi ligne qui permet de greffer jusqu’à 4 forfaits mobiles sur le forfait Open pour profiter d’une ristourne. Cet hiver, l’opérateur va également déployer une application IOS et Android pour téléphoner via la Livebox en Wifi permettant d’inclure les communications dans l’abonnement ADSL.
 
Alice Holzman, directrice marketing d’Orange France se félicite du succès d’Open, vente les mérites de la facture unique et les rabais de 10 à 20% proposés. Pour la directrice marketing, les clients recherchent la simplicité. Avec Open, Orange a conquis 35 % des nouveaux abonnés ADSL en France au troisième trimestre et selon Alice Holzman, 65% des clients d’Open étaient abonnés chez un opérateur concurrent dans l’ADSL ou dans le mobile.

 
D’un certain point de vue, le quadruple play s’inscrit de plus en plus dans le paysage économique français parce qu’il permet de faire des réductions sur sa facture, offre une convergence fixe-mobile attractive aux yeux des abonnés, propose le plus souvent une facturation unique rendant les choses plus simples.

 
Attention tout de même, dans le monde gargantuesque du mobile et de l’ADSL, les avantages sont toujours visibles sur la partie immergée de l’iceberg. Sous l’eau, l’abonné est le plus souvent captif d’un engagement parfois contraignant.

 

Source : Les Echos