Free revoit sa stratégie dans la fibre

Free revoit sa stratégie dans la fibre

Il y a 5 ans, Xavier Niel annonçait, le lancement de plan fibre de Free et visait 4 millions de foyers raccordé à fin 2012. Cette annonce a donné le coup d’envoi au déploiement d’un réseau très au haut débit chez tous les opérateurs. 
 
Mais aujourd’hui, Free revoit sa stratégie et il ne semble plus question de fibrer verticalement le plus grand nombre d’immeubles. Un certains nombre de copropriétaires, qui avaient choisi Free comme opérateurs d’immeuble, l’ont appris à leurs dépends. Selon Les Echos, ils ont en effet reçu une lettre type de l’opérateur indiquant « Le délai de six mois pendant lesquels les travaux peuvent être effectués étant expiré, la convention est désormais caduque. Il vous appartient donc de vous adresser à l’opérateur d’immeuble de votre choix si vous souhaitez réaliser ces travaux. » Si Free semble avoir du mal à tenir les délais de câblage vertical, c’est qu’il avait signé un grand nombre d’immeubles à l’époque où l’ARCEP n’avait pas posé le cadre réglementaire du déploiement. L’opérateur craignait alors de devoir payer très cher le droit de passage dans les immeubles opérés par d’autres. 
 
Mais depuis, tout a changé puisque la mutualisation permet de faire baisser les couts pour les opérateurs l’intérêt à être opérateur d’immeuble n’est plus primordial. Free n’est donc plus contraint d’opérer lui-même les immeubles, et fait donc le tri dans les conventions qu’il a signé avec les syndics.
 
Pour autant, si le câblage vertical prend du retard, l’horizontal avance à bon rythme et selon les Echos, « Free n’est plus aujourd’hui qu’à 400.000 lignes de son objectif de 4 millions de foyers raccordables d’ici à la fin 2012 ». Coté investissement, Free a dépensé 530 millions d’euros sur les 1 milliard annoncés.
 
Free, premier investisseur dans la fibre
 
Free privilégie donc maintenant le co-investissement et la souscription à l’offre de gros de France télécom. Une situation qui satisfait Maxime Lombardini « Nous avons un accord dans les zones moins denses avec France Télécom ; l’horizontal a bien avancé dans les zones très denses. Nous sommes entrés dans une phase de transformation en abonnés. Free est le l’opérateur qui a le plus investi dans la fibre optique en 2010 et au premier semestre 2011 ». 
 
Pour autant, si Free a « lâché » un certain nombre d’immeubles, il tient tout de même ses engagements. En l’occurrence à Valencienne, l’opérateur à bien livré les 12 000 prises prévues. « Leur marketing n’est pas très agressif, mais ils ont fait ce qu’ils ont dit » indique un responsable municipal aux Echos.
 
Les Echos indiquent par ailleurs que le patron de Free Infrastructure et une partie de son équipe viennent d’être remerciés. Le signe de ce changement de stratégie ?