Les FAI vont devoir publier une carte de couverture et des débits théoriques

Les FAI vont devoir publier une carte de couverture et des débits théoriques
L’ARCEP vient de publier une décision au journal officiel obligeant les FAI à publier, sous forme de cartes numériques, les informations relatives à la couverture du territoire par leurs services de communications électroniques commercialisés sur le marché de détail. Cette carte devra être mise à jour tous les 1er juillet. En outre, un service gratuit d’information sur l’éligibilité aux services fixes devra être mis à la disposition du public par les opérateurs.
 
Ces obligations de publication et de communication d’informations s’appliquent aux panels d’offres des opérateurs à destination du grand public, par lesquelles ils proposent un service non dégradé en fonction du temps de connexion ou du volume de données échangées. Pour ces offres, les opérateurs publient au moins une carte de couverture par technologie d’accès : les réseaux d’accès filaire DSL, fibre optique, câble coaxial, les réseaux hertziens terrestres et les réseaux de courant porteur en ligne.
 
Ces cartes de couverture devront permettre de distinguer des zones en fonction des débits et des services disponibles. Les débits mentionnés correspondent aux débits théoriquement accessibles pour les utilisateurs.
 
Elles permettent également d’apprécier en un point donné les offres de services complémentaires à l’accès à internet disponibles, en distinguant a minima :
 
– les offres comportant un service téléphonique au public permettant de s’affranchir d’un accès au réseau téléphonique commuté 
– les offres comportant un service de télévision accessible depuis un téléviseur par la même infrastructure d’accès.
 
Il s’agira donc d’un outil très utile pour les abonnés puisqu’ils devraient savoir très simplement à quelles offres ils peuvent prétendre en fonction de leur localisation. Ces cartes devraient également être à l’avantage de Free puisque non seulement c’est l’opérateur qui propose le débit le plus important (environ 10% de plus que chez les autres opérateurs) mais il permet également de recevoir la télévision sur des lignes longues alors que ce service n’est souvent pas disponible au-delà de 3000 mètres chez d’autres opérateurs.
 
Via Clubic