Free a déposé un catalogue The Phone House chez un huissier pour prouver qu’il a bien divisé les tarifs du mobile par deux

Free a déposé un catalogue The Phone House chez un huissier pour prouver qu’il a bien divisé les tarifs du mobile par deux

 
 
Mais avant même que les forfaits mobile ne soient connus, nombreux sont ceux qui s’organisent déjà pour être « disponibles » lorsque Free lancera ses offres. Le Figaro rapporte que Xavier Niel se fait en permanence apostropher à propos des forfaits Free Mobile. «Je ne peux pas marcher dans la rue, prendre un taxi, déjeuner dans un restaurant sans que les gens m’interpellent et me posent des questions sur notre future offre mobile. L’attente des consommateurs est immense», jubile Xavier Niel.
 
Fidèle à sa réputation, le fondateur de Free en profite également pour épingler les nouveaux forfaits de ses concurrents destinés à rivaliser avec les futures offres de Free. «B&You, une offre dont Bouygues à honte dans ses boutiques, reste chère et mal goupillée. Les offres de SFR, si elles sont Carrées maintenant, c’est qu’elles étaient de traviole avant ?», ironise-t-il. «Rien n’est transparent. Les offres des opérateurs sont incompréhensibles. Il n’y a pas un Français qui sait ce qu’il paie», dénonce-t-il, en promettant que les offres de Free Mobile seraient, elles, «simples, claires et transparentes». Plus qu’une simple baisse de tarif, Free promet de révolutionner le secteur du mobile comme il a déjà révolutionné le secteur de l’Internet, avec l’invention du modèle des box.
 
Le Figaro s’essaye enfin aux pronostics concernant la date de lancement commercial de Free mobile. Selon lui, les offres devraient voir le jour en octobre ou en novembre.