Free pourrait payer la licence 4G 500 millions d’euros

Free pourrait payer la licence 4G 500 millions d’euros


Dans sa newsletter du jour, l’ADUF, propose une estimation du prix d’achat de la licence 4G que pourrait payer Free. En se basant sur les prix des licences en Europe, l’Association des Utilisateurs de Free estime que la facture de la 4ème licence en France pourrait coûter près de 500 millions d’euros.

 
Dernièrement, Xavier Niel manifestait sa crainte
 « d’assister à une préemption du spectre par les opérateurs les plus riches » à Eric Besson et demandait le report de l’attribution des licences de quatrième génération. La demande est peut être déjà vaine à la veille du lancement de la procédure d’attribution par l’Arcep.

 
Pour arriver au prix de 500 millions d’euros, l’ADUF se calque sur le modèle Allemand (2 centimes d’euros par MHz et par habitant pour la bande 2,6GHz et 73 centimes pour la bande 800MHz). Dans ce cas de figure, la France pourrait tirer plus de 3 milliards d’euros de la vente de ses licences 4G. Etrange, cette somme correspond aux attentes de l’Etat français !

 

 

 

 
Mais d’autres détails laissent penser que les recettes de la 4G en France pourraient être inférieures. En Allemagne, les estimations portaient sur une vente comprise entre 5 et 8 milliards et au final, l’Etat Allemand n’en récoltait que 4,5. En Suède, peu d’abonnés ont souscrit à une offre 4G.
De plus, La Loi Pintat, votée récemment, refuse toute nouvelle fracture numérique. Elle insiste notamment pour une couverture maximale, plus particulièrement dans les zones moins denses. Ces clauses réticentes pour les opérateurs pourraient faire baisser le prix de vente.

 

 

Consultez la newsletter dans son intégralité