Le prix de la 4G devrait être moins cher pour Free Mobile et les autres opérateurs

Le prix de la 4G devrait être moins cher pour Free Mobile et les autres opérateurs

 
Eric Besson, le ministre de l’industrie s’y était opposé, proposant une couverture de seulement 90% afin de maximiser les recettes de la vente des licences 4G.
Une bonne nouvelle pour Iliad et les autres opérateurs candidats à la licence 4G puisque le prix de vente pourrait ainsi diminuer.

 
Rappelons que Free Mobile a fait savoir qu’il sera candidat à cette nouvelle licence. Interrogé dernièrement par BFM, Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad, a ainsi fait savoir que le nouvel opérateur sera "vraisemblablement candidat" rappelant "on a besoin de fréquences si l’on veut croître sur la durée. Pour démarrer, ça ira, mais dans la durée, nous en aurons besoin".

 

D’un point de vue officiel, la course à ces bandes de fréquences 4G (800 MHz et 2,6 GHz) n’est pas encore réellement lancée même si l’Arcep a ouvert l’été dernier une consultation publique sur le sujet et que la procédure d’attribution devrait être bientôt faite. A la fin d’année, tout devrait être joué.

 
"On ne connaît pas encore le détail des termes de l’appel à candidature, mais c’est important que tous les opérateurs mobiles puissent avoir accès à ces fréquences. Sans quoi il va y avoir une forme de retour en arrière qui n’est pas souhaitable" a commenter Maxime Lombardini, tandis qu’Éric Besson, ministre délégué à l’Économie numérique, a fait savoir que l’État s’attendait à des revenus de l’ordre de 2 milliards d’euros au total. Son ministère milite pour un re-découpage des fréquences en 4 lots, afin de donner sa chance à chacun. Mais ce type de découpage interdirait l’arrivée d’un nouvel entrant, puisque ces lots seraient alors réservés aux opérateurs en place (Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile). Notons que l’État a aussi fait savoir qu’il souhaite que les opérateurs virtuels (les fameux MVNO) ne soient pas écartés du processus et aient un rôle à jouer avec ces futures offres via leurs partenaires. [PCWorld]