[MàJ] Orange devrait à son tour proposer les appels vers les mobiles illimités

[MàJ] Orange devrait à son tour proposer les appels vers les mobiles illimités

Selon une source proche du dossier, Orange devrait suivre le pas de Free et SFR au sujet des appels illimités vers les mobiles. Précurseur dans le domaine, Free a annoncé le 14 décembre inclure les appels vers les mobiles pour les freenautes détenteurs d’un forfait Freebox Révolution mais aussi pour ceux qui profitent d’un abonnement freebox en zone non dégroupée.
 
Afin de ne pas se faire surprendre par cette nouvelle concurrence, SFR a lancé le 18 janvier le même type d’offre. Pour Orange, rien n’est encore public et nos informations vont à l’encontre des déclarations officielles puisque l’opérateur historique a annoncé dernièrement qu’il se laisserait le temps nécessaire pour réagir à cette nouvelle donne tout en ne s’interdisant pas d’inclure ce nouveau type de service : « si on s’aperçoit avec du recul qu’il y a une frange des clients qui manifeste une appétence pour ce genre d’offre… » commentait l’opérateur historique.
Quoi qu’il en soit, Free est encore le moteur du marché des télécommunications en France puisqu’il oblige ses concurrents à suivre sa route. Face à cette « bousculade », Orange avait d’abord pris le parti de proposer uniquement une option disponible pour le service de rétention (comprenez les clients armés de la menace de la résiliation) à 5€ par mois avec une offre promotionnelle de 6 mois et réengagement de 12 mois.
 
Finalement, suite à l’alignement de SFR, Orange devrait sortir l’option des appels illimités pour 3€ par mois à l’ensemble de ses clients mais sans réengagement. En ce qui concerne le service de rétention, les conseillers multimédias du service réclamation pourraient avoir la même option à disposition mais avec la possibilité de faire un cadeau de 12 mois gratuits contre un réengagement du client de la même durée.
 
Cerise sur le gâteau, l’enregistreur TV PVR à 80 Go devrait passer à un euro et sera disponible à la location dans l’ensemble des points de vente alors qu’il est actuellement uniquement disponible sur orange.fr.
 
Suite au chantier du passage de la TVA de 5,5% à 19,6%, Orange aurait pris du retard pour le lancement de ce nouveau type d’offre. Il semble que les innovations du trublion Free soit vraiment un sujet d’inquiétude pour les principaux opérateurs historique.
 
Face à l’élément perturbateur Free Mobile, l’opérateur historique aurait déjà pris les devants dans ses systèmes. A la suite du chantier de l’illimité, Orange devrait réorganiser l’ensemble de sa gamme d’ici avril 2011.

Orange cible la clientèle de son parc et les primo-accédants
 
A la lecture des documents qui nous sont parvenus, il semble que ce soit SFR qui ait mis le feu aux poudres en choisissant de suivre le nouveau crédo de Free. Dans sa réflexion, Orange envisage de créer une nouvelle option non engageante disponible pour les clients en base et les acquisitions comprenant les appels illimités vers les mobiles (tous opérateurs de métropole) au départ de l’IP de la Livebox pour 3€ par mois. Ce service existerait en parallèle à l’heure vers les mobiles incluse dans les forfaits Net Plus et Formule Plus.
Clairement, pour les détenteurs d’un forfait Net Plus et Formule plus, il y a une limite à 500 correspondants différents par mois pour les appels illimités vers les 103 destinations (Métropole, DOM TOM et international). Avec l’option des appels illimités, cette limite ne sera pas modifiée mais les appels vers les mobiles de Métropole seront intégrés dans ce comptage. 
 
Ainsi, Orange espère riposter à l’offre de Free comprenant les appels illimités gratuits vers les mobiles, à la rétention proposée par SFR en décembre (4h vers les mobiles offerts pendant 6 mois) mais aussi à la nouvelle option intégrée dans la nouvelle Neufbox évolution.
 
Loin d’être un joli cadeau, il s’agit d’une mesure anti-churn, une prime donnée aux clients pour les inciter à ne pas changer de fournisseur.

Mise à jour : Ce matin, Stephan Richard a confirmé nos informations en marge de la conférence de presse d’annonce du rachat de 49 % de Dailymotion.