Freebox Révolution : à la conquête des abonnés

Freebox Révolution : à la conquête des abonnés


Plus puissante, plus design, Iliad vise un retour à ses niveaux historiques de conquête d’abonnés dès le premier trimestre 2011(la part de conquête d’abonnés à 20-25% au T1). La sixième version de Free est aussi plus chère mais comporte désormais tous les appels vers les téléphones mobiles.

 
Le lancement de ce nouveau boîtier, de sixième génération ou "V6", constitue un enjeu majeur pour Free, qui fera ses débuts dans la téléphonie mobile en 2012 mais qui doit d’ici là démontrer qu’il peut relancer sa dynamique commerciale après avoir accusé un coup de frein ces derniers mois.

 

 
Face aux offres multiservices de France Télécom , SFR , ou Bouygues Telecom , qui incluent le mobile, Free a pris le pari d’offrir les appels vers les mobiles dans son nouveau "triple play". "On commence à entrer dans le mobile avec cette offre", a déclaré Thomas Reynaud.

 
Une offre prémium Free :

 
Après SFR, Iliad profite du lancement de sa "box" pour enrichir sa gamme de produits avec une offre plus chère. Dans un effort de montée en gamme, SFR avait dévoilé mi-novembre une offre de téléphonie fixe et d’internet plus chère, vendue à partir de 34,90 euros en même temps qu’une nouvelle "box". L’opérateur avait toutefois estimé à ce moment que l’impact de cette nouvelle offre sur sa marge opérationnelle serait peu significatif à court terme, même si ses ventes et sa marge brute en bénéficieraient.

 
De son côté Free n’a pas souhaité préciser l’impact que sa nouvelle offre pourrait avoir sur ses marges, mais a confirmé l’ensemble de ses objectifs pour 2010 et à moyen terme. Le directeur financier d’Iliad a indiqué que le nouveau boîtier coûte plus cher à fabriquer, environ 300 euros pièce contre 180 euros pour la version précédente. Free propose sa nouvelle offre aux côtés de son forfait standard, actuellement sur le marché, au prix de 29,99 euros incluant le dégroupage total.

 

Source : Reuters