Hadopi : SFR joue-t-il les opportunistes ?

Hadopi : SFR joue-t-il les opportunistes ?
Nous vous rapportions hier des informations diffusées sur France Info qui reprenaient une déclaration de SFR annonçant que l’opérateur n’avait pas envoyé de mails d’avertissement et ne le ferait pas tant que Free ne s‘exécuterait pas. Une attitude étonnante alors que c’est SFR qui s’était jusque là montré le plus prompt à collaborer avec l’Hadopi. Il ne s’était d’ailleurs pas joint aux autres opérateurs dans la lettre commune envoyée au ministre de la culture pour demander la prise en charge par l’Etat des coûts liés à l’identification et à l’envoi des mails d’avertissement.
 
Mais c’est surtout l’Hadopi elle-même qui dément les affirmations de SFR. Interrogée par La Tribune au sujet du refus de Free d’envoyer les mails d’avertissement, l’Hadopi indique "Il est le seul à s’y opposer". Toutes les attaques des syndicats d’éditeurs phonographiques et des représentants du gouvernement ne visent d’ailleurs que Free. Une source proche du dossier nous confirme par ailleurs que SFR a bien envoyé ses mails d’avertissement dès lundi.
 
L’opérateur au carré rouge semble donc jouer d’un bel opportunisme en collaborant avec l’Hadopi mais en affirmant l’inverse. Il se fait ainsi bien voir du pouvoir en place tout en se donnant une bonne image auprès des abonnés. Chacun jugera de la méthode.