Très Haut Débit : L’avicca demande la pérennisation du Fonds d’aménagement numérique du territoire

 

Lors de son intervention au GRACO, le groupe d’échanges entre l’ARCEP, les collectivités territoriales et les opérateurs, le président de l’Avicca, Yves Rome, s’est inquiété de l’alimentation du Fonds d’aménagement numérique du territoires.

 

"Sans visibilité sur la pérennité, l’alimentation et l’importance du Fonds d’aménagement numérique du territoire, chacun devra s’interroger sur le fait d’accepter ou non la responsabilité locale de la mutation vers le Très haut débit, afin de pouvoir mener le chantier jusqu’au bout" a déclaré le président de l’Avicca.

 

En effet, les collectivités ont une autonomie fiscale réduite et les financements de l’Etat sont pour la plupart gélés en valeur alors que les nouveaux chantiers de raccordement à la fibre optique s’ouvrent.

 

Le Président de l’AVICCA a insisté sur la mise en place de systèmes d’information et de processus opérationnels cohérents pour gérer des centaines de milliers, puis des millions d’abonnés, sur des réseaux construits par de nombreux acteurs, avec une technologie nouvelle. Il a proposé la création d’une structure de type GIE pour accélérer et mutualiser ces travaux, dont sont actuellement exclues les collectivités qui déploient des réseaux.

 

Source Avicca